*
Connect with us

Actualités

Cade Cunningham a pris les Pistons très au sérieux : « Je veux rencontrer l’équipe qui a le pick 1 parce que j’ai l’impression d’être le pick 1 »

Le 29 juillet 2021, la draft NBA aura lieu. Tous les regards sont tournés vers Detroit et le jeune Cade Cunningham. Le talent produit par Oklahoma State se voit en tant que Piston et croit dur comme fer au projet. Annoncé comme l’un des meilleurs joueurs NCAA de ces dernières années, il va falloir prouver.

9. Ce n’est pas le nombre de classiques dans le dernier album de Pop Smoke, mais le nombre de joueurs de 23 ans ou moins. Les Pistons voient l’avenir au loin, l’objectif n’est pas de gagner le titre demain mais de construire au fur et à mesure, en assemblant les bonnes pièces. Le développement a une part importante, et ce n’est pas pour rien que Dwane Casey laisse ses jeunes faire des erreurs sur le terrain.  Pour cela, ils ont besoin d’une star et elle pourrait se nommer Cade Cunningham. L’ancien universitaire se dit prêt à relever le défi et être le visage de la franchise. S’il ne veut faire qu’un workout avec une équipe, c’est bien pour une raison. Plus que de vouloir jouer pour les Pistons, il veut jouer pour l’équipe qui a le pick 1 et il ne voit aucune raison d’aller voir ailleurs à moins que le destin frappe du côté du Texas :

« Je veux rencontrer l’équipe qui a le pick 1 parce que j’ai l’impression d’être le pick 1. J’ai rencontré Detroit, ce sont eux qui ont le choix. Si les Rockets vont chercher le choix n ° 1, j’irai peut-être les rencontrer s’il y a assez de temps. C’est juste la façon dont nous nous sommes lancés. J’ai l’impression de m’être préparé à être dans cette position donc je vais m’y tenir et je suis content de voir où je vais. »

Cade Cunningham a visité la ville de Detroit plus tôt dans la semaine. Il a pu s’entretenir avec le front office et le coaching staff. L’an passé, les Pistons avaient eu 3 premiers tours de draft, dont notre cher français Killian Hayes. Si ce dernier a déçu, les autres ont surpris et leur talent a été repéré par le très probable futur 1st pick de la prochaine draft qui aura lieu à Brooklyn. Il n’est pas venu en terre inconnue, il a étudié exactement qui sont les Pistons et où ils en étaient actuellement. Reste à savoir s’il sait faire son lit... L’axe de progression semble être un point important et à ce niveau, les Pistons ne sont pas parfaits mais sont sur la bonne voie :

« Isaiah Stewart et Saddiq Bey faisaient tous deux partie de l’équipe All-Rookie. J’ai l’impression que c’est une corrélation directe entre ce que le staff fait avec ses joueurs et le temps qu’ils ont consacré au développement. C’est une bonne indication en soi et c’est quelque chose que j’aime voir – ces deux gars étaient des rookies. Le jeune noyau, évidemment, n’a pas eu la saison qu’il voulait l’année dernière, mais il y a beaucoup de choses sur lesquelles s’appuyer. J’ai beaucoup appris lors de ma visite et en faisant juste des recherches après la loterie. »

C’est vrai que les Rockets peuvent prétendre à la première place de la draft mais sauf miracle, les Pistons hériteront probablement au 1er choix.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Evan Mobley pense pouvoir un rookie qui marquera l'histoire : "Un joueur générationnel et que personne n'a vraiment vu avant. C'est ce à quoi j'aspire"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités