*
Connect with us

Actualités

Cade Cunningham calme tout le monde sur son duel avec Jalen Green : « C’est un match de summer league »

Source photo : Twitter NBA

La NBA est faite de rivalité et alors que la saison n’a pas encore commencé, Cade Cunningham et Jalen Green pourraient en être une nouvelle. Les fans et les médias sont déjà tombés in love mais le first pick veut calmer leurs ardeurs.

Hier soir avait lieu le premier choc entre Jalen Green et Cade Cunningham. Beaucoup de blabla depuis la draft puisque le rookie des Rockets ne cesse de répéter qu’il aurait dû être le choix numéro 1, en pensant être le meilleur prospect. Il aura à cœur de le prouver lors de la saison, en allant choper le titre de rookie de l’année. Cade Cunningham est à mille lieues de ce débat qui aurait dû être le premier ou le deuxième. Le plus important à l’heure qu’il est, c’est de progresser individuellement mais aussi collectivement. Le Piston est plus préoccupé pour créer une alchimie chez les Pistons, notamment avec Killian Hayes qui patauge au shoot lors des 2 premiers matchs de summer league :

« Je sais quel type de hyper entourait ce match, mais nous avons de plus grands buts à essayer d’atteindre et un plus gros poisson à pêcher. C’est un match de summer league, nous essayons de rester concentrés sur comment nous pouvons être le meilleur possible pour la saison régulière. »

Cade Cunningham a bien raison de réagir de la sorte mais il faudra accepter le fait d’être sous les feux des projecteurs. Que ce soit avec Jalen Green ou un autre rookie, les comparaisons seront nombreuses et la pression encore plus forte. En tant que 1st pick mais aussi comme arrière attendu depuis maintenant quelques années, l’étiquette n’est pas toujours facile à porter. Cette nuit, le rookie a terminé à 20 points à 8/20 au shoot, 4 rebonds, 2 passes et 3 interceptions, soit bien mieux qu’il y a 2 jours mais là encore, une grosse défaite à la clé. Il n’y a pas à s’enflammer pour autant, dans un sens comme un autre. Ce n’est que la summer league et le principal pour lui est de s’habituer au rythme NBA et aussi à son collègue de backourt, Killian Hayes.

Le ton est donné chez les premiers années, qui devraient encore nous régaler dans les mois et on l’espère, les années à venir. Mais rappelons une nouvelle fois, il ne s’agit que de la summer league.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Quand Jalen Green vivait une vie de rockstar à 16 ans

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités