*
Connect with us

Actualités

Bradley Beal claque des records dans le vide, une impression de déjà vue : « J’en ai rien à foutre »

Source photo : ESPN.com

Un panda c’est beau et mignon, mais ça peut aussi s’énerver. C’est (encore) le cas de Bradley Beal qui est (encore) énervé par une (nouvelle) défaite des Wizards. 60 pions dans le vent, record, Arenas, l’arrière s’en fiche et ne souhaite que la victoire.

Quelle soirée dingue pour Bradley Beal ! L’arrière est allé battre son record en carrière grâce à une performance à 60 points (20/35 au tir), mais aussi 7 rebonds et 5 passes. Mais ce n’est pas que son record personnel puisqu’il s’agit aussi du record de franchise, qu’il partage désormais avec Gilbert Arenas, qui avait aussi atteint ce cap en 2006. Seulement voilà, l’arrière évolue à Washington et lorsqu’on joue aux Wizards, on perd le match en règle générale. Les sorciers n’ont remporté que deux rencontres cette saison, et par conséquent, ça agace notre ami Bradley Beal. L’arrière n’est pas content des résultats de son équipe, et le fait savoir. 

Je suis énervé. Je ne les compte pas. Tous mes records en carrière ont été dans des défaites. Donc j’en ai rien à foutre. Vous pouvez le jeter par la fenêtre avec les deux ou trois autres que j’ai. Je veux juste gagner. Parfois vous serez capable de mettre 40, 50, 60 points mais je veux juste gagner, peu importe la manière. On a été trop courts ce soir.

C’est dommage, car il y avait encore quelque chose à faire. Sauf que gagner un match de basket est difficile lorsqu’on laisse tirer un adversaire à plus de 60% au tir…et à trois points. D’autant que les plots se sont ajoutés à la maladresse de Bradley Beal (3 points dans le dernier quart). L’équation est simple : maladresse de ta star + défense inexistence = défaite inéluctable. Bradley Beal a beau clamé haut et fort son amour pour la ville de Washington mais la frustration monte chez l’arrière. Depuis la blessure de John Wall, l’arrière a pris les reines de l’équipe…sauf qu’il n’y a eu aucune participation en playoffs…et surtout le panda enchaine les performances exceptionnelles sans avoir la moindre aide de ses coéquipiers, de ses coachs, de ses dirigeants. 

Il est difficile de savoir où ce groupe des Wizards va. Mais une chose est sûre, il ne prend pas la route des playoffs, surtout en étant catastrophique sur le plan défensif. Et au final, c’est un nouveau carton dans le vide pour Bradley Beal.

Vision d’horreur à Orlando : Markelle Fultz se fait les croisés, fin de saison pour le meneur

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités