*
Connect with us

Actualités

Bradley Beal déçu de la défaite mais heureux de voir Jayson Tatum devenir une machine : « C’est quelque chose que j’essaye de lui dire depuis des années »

Source image : Basket USA

Jayson Tatum a réduit en cendres les espoirs de 7ème place de Washington hier soir, avec ses 50 points. Une performance extraordinaire pour l’ailier, qui trouve en ses adversaires les meilleures éloges. Quand le second scoreur de la NBA parle du talent offensif d’un autre joueur, on se tait et on écoute.

Le match entre Washington et Boston était l’affiche la plus attendue de ce mardi soir. En tout cas plus que le Indiana – Charlotte à sens unique (144-118 Indiana). Et alors que les Celtics étaient sur une série médiocre pour terminer et que les Wizards étaient en feu, ce sont bien les verts qui sont sortis vainqueurs de cet affrontement. La raison principale ? L’explosion offensive de Jayson Tatum, complètement intenable pour la défense des Wizards. Rui Hachimura, Chandler Hutchinson, Davis Bertans, tout le monde a été transpercé par le talent de l’ailier des Celtics. 50 points, à 14/32 au shoot, 5/12 à 3 points et 17/17 aux lancers. Une performance gargantuesque saluée par Bradley Beal, heureux de voir lu numéro 0 des Celtics devenir la superstar qu’il est amené à être.

« Celui qui était devant lui ne compte pas. C’est quelque chose que j’essaye de lui dire depuis des années. C’est difficile quand vous devez le défendre. Il fait 2,03 m, il peut shooter en sortie de dribble, il est costaud et peut jouer en catch-and-shoot. C’est un talent spécial, et je le dis depuis qu’il est né. Cela ne me surprend pas. »

Le talent de Jayson Tatum n’est plus à prouver depuis longtemps. Ce qui commence doucement à changer c’est le côté leader qu’il endosse de mieux en mieux. Ses coups de chaud ne sont plus des simples performances individuelles mais s’inscrivent dans le cadre de victoires collectives. Les 60 points contre les Spurs pour faire une remontada folle. Les 50 points hier soir pour aller chercher la victoire. Et surtout une capacité à trouver des points faciles. On n’a pas compté le nombre de fois où l’ailier est aller prendre des fautes sur ses drives, et a permis de reposer tout le monde tout en rajoutant 2 points au compteur. Une nouvelle stature que le leader des Celtics commence à appréhender.

« Je pense que ça aide. Je ne me laisse pas prendre par ceux qui pensent que je suis une superstar et ceux qui pensent que je ne lui suis pas. Qu’est-ce que ça veut vraiment dire ? Je sais que mes coéquipiers, j’ai gagné leur respect. J’ai gagné le respect des gars contre qui j’ai joué et des coachs. Je crois en moi, et c’est tout ce qui compte. »

Jayson Tatum prouve une nouvelle fois que son talent semble sans limite. Quand même Bradley Beal vient vous récompenser pour votre travail offensivement, on peut dire que vous faites parti de la cour des grands scoreurs de cette ligue.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: DeMar DeRozan et Ja Morant pour l'entrée, Lebron et Steph Curry pour le plat principal

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités