Boston perd déjà son sourire : ménisque déchiré pour Robert Williams
*
Connect with us

Actualités

Boston perd déjà son sourire : ménisque déchiré pour Robert Williams

Source photo : NBC Sports

Après trois premiers mois assez difficiles, les Celtics se sont bien repris sur l’année civile, et la franchise était sur le point d’attaquer les playoffs avec la meilleure dynamique possible. Mais une chose vient gâcher la fête chez les verts : la blessure de Robert Williams.

Ce fut une soirée contrastée pour les Celtics : d’un côté le bonheur puisque la maison verte s’est emparée de la première place à l’Est en profitant du faux pas de Philly et de sa victoire contre Minnesota, et de l’autre, la tristesse en sachant que Robert Williams a dû quitter ses partenaires en raison d’une blessure au genou. Le verdict est tombé, c’est une déchirure du ménisque gauche pour l’intérieur qui sera absent « plusieurs semaines » au minimum, et on peut s’attendre à ce que le joueur manque au moins les deux premiers tours.

Si Marcus Smart est souvent cité comme le meilleur défenseur des Celtics, Robert Williams est peut-être le pilier de la défense collective de Boston. D’ailleurs, les C’s possèdent le meilleur rating défensif de la ligue (105.9 points encaissés sur 100 possessions), et individuellement, l’intérieur maintient ses adversaires à moins de 40% au tir, ce qui témoigne de son talent défensif.

Alors oui, Robert Williams se donne en défense, mais offensivement, l’intérieur ne manque pas d’énergie non plus. Le joueur apporte 10 points, 9.6 rebonds et 2.2 contres par match à son équipe. Une activité folle, qui fait parfois penser à celle de Draymond Green, par exemple. Rappelons que le joueur a signé une extension de 54 millions de dollars sur quatre ans, l’été dernier. 

Forcément, ce ne sera plus la même équipe des Celtics, alors quelles solutions pour Ime Udoka et ses hommes ? Daniel Theis est une option envisageable, tout comme donner plus de temps de jeu à Al Horford ou Grant Williams au poste 5, tout en décalant des ailiers sur le poste 4. Une bonne énigme auquel le coach des Celtics devra résoudre pour la postseason.

Robert Williams n’a pas autant de lumière que Jayson Tatum et Jaylen Brown, mais son importance au sein du groupe est tout aussi immense. Joueur complet, défenseur polyvalent, l’intérieur était un facteur X, mais qui s’est blessé au pire moment.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités