Anthony Davis veut que les Lakers se bougent : c'est pas ce qu'on appelle le culot ?
*
Connect with us

Actualités

Anthony Davis veut que les Lakers se bougent : c’est pas ce qu’on appelle le culot ?

Source photo : The Athletic

Nouvelle défaite pour les Lakers, nouvelle défaite embarrassante pour Los Angeles. Privés des deux meilleurs scoreurs que sont Ja Morant et Dillon Brooks, les Grizzlies sont venus s’imposer contre les Lakers. Et Anthony Davis veut un changement d’état d’esprit. 

Les Grizzlies en back-to-back, sans Ja Morant,, ni Dillon Brooks, ça ressemble à une victoire facile pour les Lakers, sur le papier, surtout lorsqu’il y a eu une rencontre convaincante contre les Celtics deux jours avant. Mais, non, Los Angeles ne parvient toujours pas à enchainer deux victoires consécutives. Encore pire, la manière n’est toujours pas au rendez-vous et on a la sensation que la tension monte. Le problème, c’est que lorsque les Lakers perdent, c’est toujours le même discours, à commencer par les cadres, dont Anthony Davis. L’intérieur formé à Kentucky a été bouffé par Jaren Jackson Jr, ne parvient pas à dominer ses adversaires, malgré ses qualités. L’ancienne star des Pelicans souhaite donc que le melon dégonfle à Los Angeles et que l’équipe joue comme s’il elle n’était pas favorite. 

Ces [Les Grizzlies] gars ont déjà l’impression d’être les outsiders quand ils arrivent sur le parquet. Surtout quand ils sont privés de leurs joueurs stars. Et nous devons également jouer comme si nous étions les outsiders. Ce qui, à ce stade de la saison, avec la façon dont nous jouons dans beaucoup de matches, est probablement vrai. Je pense que lorsque leurs joueurs stars sont absentes, nous devons nous concentrer encore plus parce que ces gars-là n’ont rien à perdre. Ils veulent venir et battre les Lakers, battre LeBron, battre AD, battre qui que ce soit, battre Melo. Ils veulent dire : ‘J’en ai planté 30 ou 25 aux Lakers’.

C’est un problème récurrent chez les Lakers de ne pas battre les équipes décimées. Les Clippers, sans Paul George ou encore les Celtics sans Jaylen Brown se sont offerts les champions 2020, sans parler des équipes de bas de tableau. Certes, les Californiens ne sont pas au complet, doivent apprendre à se connaître, etc, mais il y a néanmoins trop de matchs gâchés par les résultats et la qualité de jeu. Le bilan est équilibré, et malgré ça, il y a des toujours un bon coup à faire, en fonction des résultats des concurrents. Se ressaisir immédiatement est la mission principale, et ça passe par deux victoires contre OKC, puis Orlando, avant de défier Dallas, Minnesota et Chicago. 

LeBron James, Anthony Davis et Russell Westbrook dans la même équipe. Et pourtant, les trois stars sont dans l’incapacité de battre une équipe décimée par le Covid. Memphis joue bien, Los Angeles joue mal, l’équation est simple. 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Austin "lightskin" Reaves assassine les Mavs à la dernière seconde en prolongation : "Il restait une seconde et je n'avais rien d'autre à faire à part shooter"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités