*
Connect with us

Actualités

Anthony Davis fracasse les Lakers et il a bien raison : « Nous ne sommes pas une équipe qui joue le titre en ce moment »

Source photo : AP Photo/Jae C. Hong

Les Lakers sont nuls. Appelons un chat à chat. On peut faire un sale match contre les Blazers, se faire rattraper (2x) contre le Thunder mais se faire fusiller par les Wolves, qui ne mettait un pied devant l’autre, il y a des limites. Cette limite est dépassée pour Anthony Davis, au bout de sa vie.

40/12, ce ne sont pas les stats de Stephen Curry hier mais le run pris par les Lakers cette nuit dans le 3ème quart-temps. Ne pas mettre de points peut arriver à n’importe quelle équipe, n’importe quel joueur mais quand il n’y a aucun plan de jeu, encore moins de défense et une envie aux oubliés absents. Russell Westbrook n’a pas dû passer le meilleur des anniversaires. Lui et Anthony Davis n’ont seulement combiné à peine 20 shoots, on se demande encore comment. Lors du point presse, Anthony Davis s’est montré dégoûté et blâme toute l’équipe. Il ne s’agit pas que de ce 3ème QT, c’est une attitude générale et de mauvaises habitudes qu’ils n’arrivent pas à gommer :

« Nous avons été nuls. Pas de défense. Nous ne pouvions pas marquer. Ce n’est pas seulement ce troisième quart, c’est chaque troisième quart que nous avons joué cette saison. Nous y allons lentement, nonchalants offensivement et défensivement. Nous devons nous ressaisir. Pourquoi ? Je ne peux pas vous le dire. Mais nous devons faire un meilleur travail. « 

Les chiffres parlent d’eux mêmes. Ils ont pris 83 points d’écart dans les dents, c’est bien le différentiel le plus élevé toutes équipes combinées et aussi tous quart-temps combinés. Contre les Wolves, les Lakers ont shooté à 4/21 dont 1/13 à 3 points dans le 3ème quart-temps. Russell Westbrook pointe un manque de constance, qui devient le problème numéro 1 de l’équipe. Le calendrier a plutôt été clément avec les Lakers. Les joueurs ont été mauvais, le coach a aussi ses torts. Les rotations lunaires à commencer par aligner Brodie et Rondo sur le terrain. Quand ils ont joué ensemble, les Lakers n’ont pas marqué pendant 4 minutes de suite. Russ veut passer à autre chose, tout le contraire du monosourcil qui veut que son équipe se bouge et comprenne cette défaite :

« Nous devons décider qui nous voulons être. Une équipe championne? Ce n’est pas nous en ce moment », a déclaré Davis. « Nous ne gagnons pas un titre de la façon dont nous jouons. Nous devons être meilleurs et nous devons nous soucier davantage de nos victoires à domicile. Les victoires en général. C’était embarrassant. »

7 victoires et 6 défaites pour les Lakers, ce n’est pas dramatique. Mais à la vue du calendrier et de la façon dont ils perdent, il s’agirait de se bouger. Autre match « cadeau » face aux Spurs ce dimanche.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités