Connect with us

Actualités

Angel Reese, un phénomène médiatique qui garde les pieds sur terre

WNBA – C’est bien connu, la célébrité peut faire tourner la tête d’un certain nombre de personnes non-initiées : nouvelles opportunités, nouvelles fréquentations, nouveaux moyens à disposition… Mais visiblement, ce ne semble pas être le cas d’Angel Reese, la nouvelle intérieure du Chicago Sky, qui réalise un bon début de saison rookie, après une carrière NCAA bien remplie.

Les joueuses de la draft 2024 WNBA n’en finissent pas de faire parler d’elles en bien. Après Caitlin Clark, nouveau phénomène international, et Cameron Brink, récemment invitée dans le podcast de Paul George, c’est au tour d’une autre star universitaire de se faire remarquer. Angel Reese, draftée en 7e position par le Sky de Chicago, réalise un gros début de saison, tournant en 12 points et 8.7 rebonds de moyenne après trois rencontres, et notamment une victoire de prestige contre le New York Liberty de Breanna Stewart et Sabrina Ionescu. La championne NCAA et MOP 2023 a même rejoint le club très fermé des joueuses ayant récupéré 15 rebonds offensifs sur leurs trois premiers matchs disputés en WNBA.

Des débuts en fanfare, mais qui n’ont pas fait tourner la tête de l’ancienne joueuse des Tigers de LSU. D’une grande présence médiatique (elle compte 3.2 millions d’abonnés sur Instagram, soit plus que les superstars Caitlin Clark ou Sabrina Ionescu), Bayou Barbie, comme elle aime se surnommer, a notamment été la première signature de Shaquille O’Neal lorsqu’il est devenu président de la branche basketball de Reebok. Une grosse tête marketing, laquelle reste toutefois bien accrochée au cou de la jeune joueuse de 22 ans si l’on en croit ses mots :

« Je veux que mon entourage vive aussi les expériences que je vis, pas juste moi. J’ai été à tant d’endroits. J’ai emmené ma tante voir Beyoncé, et Jay-Z était juste là, à côté de nous. Beaucoup de personnes autour de moi n’ont pas ces opportunités, et je veux que tout le monde en profite. C’est juste qui je suis. Ils disent « Tu y vas ? », je réponds non, nous y allons tous. Et ils étaient un peu nerveux, mais je suis heureuse de vivre ces expériences avec eux. Et je sais que c’est quelque chose dont nous nous souviendrons tous. »

Reese a déjà conquis son public, elle qui s’était déjà fait remarquer pour avoir trashtalk Caitlin Clark au cours du tournoi NCAA 2023. Après avoir également drafté Kamilla Cardoso en 3e position, MOP et championne NCAA 2024 avec South Carolina Gamecocks contre les Hawkeyes de Caitlin Clark (décidément), le Sky, champion WNBA 2021, peut de nouveau regarder vers l’avenir. Le ciel semble être la limite.

Angel Reese, phénomène médiatique et basketballistique, a fait tourner la tête de pas mal de monde depuis ses années NCAA. Et après un bon début de saison en WNBA avec le Sky de Chicago, Bayou Barbie, comme elle aime se surnommer, ne devrait pas voir sa côte chuter.

Phoenix présente les Valley Suns, les 30 franchises NBA ont désormais leur équipe affiliée en G-League

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le coup de gueule d'Angel Reese contre la surmédiatisation de Caitlin Clark

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités