*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier ne veut pas brûler les étapes, les JO 2024 à Paris c’est pas encore maintenant : « Il faut qu’on s’inspire de chaque été, pour pouvoir progresser »

Que l’interview d’après match d’Evan Fournier a dû être difficile. Au bord des larmes et atteint par la défaite, il garde la tête sur les épaules et on ne se fait guère de soucis pour l’équipe de France de basket avec un leader pareil.

Ce fut 15 jours intense pour l’équipe de France qui a été incroyable. Après les matchs de préparation, les fans commençaient à s’inquiéter et d’un revers de main, les bleus de Rudy Gobert commencent fort avec une victoire sur team USA en poule, une win face à la Slovénie en demi et donc une médaille d’Argent en atteignant la finale. Il y a quelques jours, on aurait signé tous les jours pour ça. France TV interroge ensuite Evan Fournier sur l’avenir de l’équipe de France de basket, beaucoup d’étapes doivent être franchies pour tenter de s’améliorer :

« Il y a un championnat d’Europe l’année prochaine, il y a une coupe du monde dans 2 ans et puis il y a les JO à Paris mais chaque année on monte. Chaque année on monte, la marche rétrécit, j’espère qu’on va les taper [team USA] »

Et vient le moment de parler de cette défaite, Evan Fournier est particulièrement touché. On sait à quel point son esprit de compétition boue en lui et il peine à trouver les mots. Oui, il est triste mais surtout, la star des Knicks ne semble jamais avoir été aussi fière de son équipe de France :

« Je suis fier, je suis fier[ de cette équipe].
Je suis déçu  [de la défaite], c’est normal, c’est normal, quand on s’investit comme ça, c’est normal d’être déçu. »

Les questions allaient forcément se tourner vers les jeux olympiques de Paris. Depuis le temps que les français rêvaient des JO à la maison, c’est en toute logique qu’Evan Fournier a dû répondre à des questions sur le sujet pour la télé français. Le maître mot ? Attention. Attention à ne pas trop se projeter, le chemin est encore long et comme l’a prouvé ces 15 derniers jours, tout peut aller vite dans le basket :

« Il y’a les championnats d’Europe avant, il faut pas sauter d’étapes, il faut qu’on monte, il faut qu’on s’inspire de chaque été, pour pouvoir progresser »

Evan Fournier a mérité quelques semaines de vacances avant d’attaquer une grosse saison qu’il l’attend avec les Knicks. Il a tout donné chez les bleus et cette campagne des JO 2020 ne sera jamais oublié.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités