*
Connect with us

Actualités

Les Grizzlies passent aux forceps : les Spurs éliminés, Jonas Valanciunas et Dillon Brooks se sont occupés de tout

Devant un DeMar DeRozan beaucoup trop maladroit, les coéquipiers de Patty Mills ont fait un match trop irrégulier pour aller au bout. La faute à un Dillon Brooks hors norme et un Jonas Valanciunas en mode Wilt Chamberlain. Les Spurs n’ont pas à avoir de regrets, la marche était trop haute. Défaite 100 à 96.

Résumer le 1er quart-temps ? Assez facile. Les Spurs se sont fait marcher dessus. Un découpage en règle où les Grizzlies les ont massacré, notamment dans la peinture. Les deux temps-morts de Popovich sont assez anecdotiques devant le coup de chaud de Jaren Jackson Jr (10 points au total), qui a mis son équipe en bonne position, bien aidé par les 10 points de Dillon Brooks. Mais les Spurs n’ont pas dit leur dernier mot et sous l’impulsion de Dejounte Murray (10 points lui aussi décidément…), les texans enclenchent un 17 à 0 pour revenir à seulement 2 petits points. Le grand problème de San Antonio se trouve en défense, incapable de stopper Jonas Valanciunas, tant aux rebonds que pour scorer, les Grizzlies reprennent un matelas d’avance, d’autant que DeMar DeRozan n’en met pas une, bien défendu par ce diable de Dillon Brooks, qui tellement à fond, se prendra une technique. C’est d’ailleurs ce même Jonas qui termine meilleur scoreur, avec 16 points après 24 Minutes, pour que son équipe mène de 7 points.

DeMar DeRozan retrouve un petit peu de rythme, même si n’est pas encore ça. L’équation ne change pas, Jonas Valanciunas fait un taff monstre, les Spurs ne mettent pas un shoot et l’écart ne bouge pas vraiment mais une chose est sure, le money-time s’annonce qualitatif. Ce sera d’ailleurs le cas, venu de nulle part, Gorgui Dieng devient le héros le temps de quelques minutes, pour ramener définitivement les hommes de Gregg Popovich dans le match !! Un and one et un trois points plus tard, deux possessions séparent les deux franchises. On croit alors au hold up, Keldon Johnson, Rudy Gay et enfin DeMar DeRozan, auteur du panier qui permet de passer devant. Ce sera la dernière fois que les fans texans souriront. Dillon Brooks trouve l’inspiration pour marquer 4 paniers de suite devant un Keldon Johnson dépassé. Les Spurs ne s’en remettront jamais vraiment. Ja Morant fait pour faire durer le suspense en ratant des lancers ici et là mais le mal est fait. C’est bien les Grizzlies qui passent devant.

4/17 pour Dejounte Murray, 5/21 pour Demar DeRozan, difficile de gagner dans ces conditions. Ce dernier s’est fait manger par Dillon Brooks, qui a superbement bien défendu sur lui. Patty Mills et Rudy Gay ont tenté de sauver les apparences en vain. En face, Ja Morant termine à 20 points mais surtout, Jonas Valanciunas finit à 23 points et 23 rebonds et Dillon Brooks comptabilise 24 points.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités