Connect with us

Actualités

Paul George est venu pour taper du français : le 1er match à Orlando fait du bien au moral

Orlando ouvrait le bal à la maison à 21 heures contre Los Angeles. Le héros de la soirée se nommait Paul George, qui avait des fourmis dans les jambes. Il fait partie de ces joueurs dont la pré-saison est au combien importante pour arriver à 120% pour la vraie saison, après un exercice compliqué.

Gagner n’est pas important en pré-saison. Les joueurs auront toujours cet esprit de compétition mais encore plus à Orlando, l’essentiel est de retrouver ses sensations. Lors de cette première rencontre, les deux camps ont été rouillés en début de partie, logique de par l’absence NBA pendant trois mois et d’entraînements collectifs. Chacun devait faire son truc dans son coin, comme une ex qui change son mot de passe amazon prime. Certains gars ont besoin de se montrer, pour se mettre en confiance, notamment à cause d’une saison passable, le cas de Paul George. Evan Fournier va l’apprendre à ses dépends. Déjà car il a planté 2 points dans ce match mais surtout à cause du bonhomme en mode Thunder. Extérieur, intérieur, il fait tout pour son équipe. Cross, jeu au poste, buzzer beater, mister Charenton en prend pour son matricule. Paul George n’a rien perdu de sa « smooth attitude ». 18 points en 19 minutes et quand les téléspectateurs le regardent, il rend le jeu si facile. On a trop peu aperçu ce PG13 cette saison.

Orlando domine néanmoins le 1er quart-temps grâce à un Nikola Vucevic, affûté, mobile et adroit. Sans lui, le Magic aurait pris une pilule de 20 points en première mi-temps. Avec Aaron Gordon, ils mènent la charge mais les 6èmes hommes ont souvent pour mission de secouer les titulaires. Lou Williams réalise ainsi un super job sans Montrezl Harrell et finira même meilleur marqueur du match avec 22 points. Autre point qui ravira les fans des Clippers, l’apport de Joakim Noah et une expérience arrivant à point nommé. Il réalise des actions que seul lui peut tenter à l’intérieur. Être utilisé pour faire naviguer le ballon sur pick and roll, Jooks sait toujours finir au cercle et avec ses joueurs à ses côtés, rien ne pourrait arrêter le garçon, hormis les blessures. Le sourire de Doc Rivers, avec la petite tape dans la main voulait dire bien de choses à sa sortie. Il a enfin un pivot qui voit le jeu pour ses snipers, tout en faisant le sale boulot des deux côtés du terrain.

Après le 3ème quart-temps, à l’image d’une pré-saison normale, les deux équipes feront tourner, l’occasion de voir les joueurs cherchant une place dans la rotation. Côté Clippers, Amir Coffey s’est montré souvent gourmand sur séquence, un vilain défaut qu’il devra améliorer. Pendant ce temps, Reggie Jackson marquait des points en l’absence de Patrick Beverley. En jouant enfin avec des bons joueurs, il n’a pas à en faire trop et redevient ce joueur au-dessus de la moyenne. Avec Joakim Noah, il est sans doute celui qui a marqué le plus de points auprès des coachs. Au Magic, Terrence Ross n’a pas pu rattraper la passivité d’Evan Fournier, lui aussi un peu trop mollasson. Orlando devra se montrer meilleur au prochain match, surtout dans l’attitude, afin d’être prêt pour la saison. Washington peut toujours créer la surprise, en tant que 9ème, même si les magiciens sont loin du compte mathématiquement. Les coéquipiers d’Evan Fournier ne doivent pas jouer avec le feu.

On en aurait presque oublié Kawhi Leonard (9 points), qui y est allé tranquille. Sur les ballons qu’il a eu, son intensité est monté d’écran mais laissons au cyborg le temps de monter en régime. Los Angeles remporte ainsi ce premier match en floride 99 à 90.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités