30 millions de dollars la saison pour Drake 2.0 ? Il va falloir beaucoup de bébés chez Fred VanVleet cet été – The Daily Dunk
Connect with us

News

30 millions de dollars la saison pour Drake 2.0 ? Il va falloir beaucoup de bébés chez Fred VanVleet cet été

Toronto va très bien, les blessés reviennent peu à peu, tout le monde joue bien, le coach a récemment été élu coach du mois. L’une des grosses satisfactions de la saison se nomme VanVleet et il pourrait attirer les convoitises d’ici quelques mois.

Le meneur de Toronto semble être dans le circuit depuis maintenant de nombreuses années et pourtant il n’a « que » 25 ans et donc un avenir encore flamboyant surtout quand on voit sa superbe saison en cours. Il joue bien, avec ou sans Kyle Lowry et les flashs aperçus en finale NBA contre Golden State ou en finale de conférence contre les Bucks sont réapparus, de manière plus constante. Sa trajectoire est plutôt dingue et ferait rêver de nombreux joueurs. Drake 2.0 est un joueur non drafté qui a été poli par l’équipe G-League des Raptors, à l’image d’un Pascal Siakam. Entre travail, patience et surtout opportunité, il a su se montrer au fil des saisons, à tel point qu’il serait considéré par une équipe qui lui filerait 30 millions la saison comme l’a annoncé hier Bobby Marks dans le podcast de Brian Windhorst :

« Une équipe m’a dit la semaine dernière qu’ils pensaient qu’il pourrait prendre entre 25 et 30 millions de dollars par an »

Actuellement, le joueur est encore sous contrat. Il touche un peu plus de 9 millions de dollars et dès cet été, il sera free agent et il aura la décision la plus importante de sa carrière à prendre. Toronto peut déjà réfléchir à un casse tête mais vu le potentiel du garçon, la franchise ne devra pas jouer avec le feu. VanVleet tourne à 18.5 points par match, ainsi que 3.9 rebonds, 7.5 passes et 1.9 interceptions. N’oublions pas de citer que le bonhomme est on fire à 3 points avec presque 3 shoots rentrés par match. Est-ce pour autant possible qu’il puisse toucher cette énorme somme ailleurs qu’à Toronto ? Même si c’est un business, il a sa famille, ses repères, ses amis, et sachant que personne ne lui a donné sa chance, ailleurs que chez les Raptors, peut être que ça aura son importance quand il faudra prendre sa décision, surtout que Toronto a tout pour jouer le titre dans les années à venir.

De notre humble avis, il lui manque une ou deux saisons pour mener la barque d’une équipe. Il a encore à apprendre de Kyle Lowry mais une chose est sure, il sera un élément important de sa franchise encore une fois saison.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News