Walt Lemon Jr : la belle histoire de la nuit pour le natif de Chicago qui a brillé hier soir !
*
Connect with us

Actualités

Walt Lemon Jr : la belle histoire de la nuit pour le natif de Chicago qui a brillé hier soir !

Source photo : radio.com

On évoquait le sujet récemment : les Bulls ont une bonne partie de leur effectif à l’infirmerie. Entre ce fait et l’envie plus ou moins discrète de tanker de la franchise, Jim Boylen doit aller piocher là ou il peut pour faire son équipe. Et hier, il a eu la bonne idée de lancer Walt Lemon Jr !

Logiquement, vous vous demandez qui est ce fameux Walt Lemon Jr, et c’est bien normal ! C’est une histoire à la Andre Ingram avec les Lakers dont il s’agit. Le meneur est méconnu en NBA et pour cause, il a surtout évolué dans des clubs aux 4 coins de l’Europe tels que les Crailsheim Merlins (Allemagne) ou le Istanbulspor Beylikduzu (Turquie), soit des noms qui filent la migraine rien qu’à leur lecture.

En dehors de ça, Walter Lemon Jr, qui a un nom de boisson soit dit en passant, a déjà obtenu un contrat de 10 jours la saison passée à New-Orleans, mais il évolue depuis aux Windy City Bulls, la franchise de G-League de Chicago. Il s’y montre plutôt à son avantage, avec 20 points par rencontre tout en étant le deuxième meilleur passeur de la ligue. Mais logiquement, quand son équipe s’est vu éliminée, il a pensé que sa saison serait terminée. C’était sans compter sur un certain coup de fil…

 » Dans ma tête je me suis dit que j’allais prendre quelques jours de repos puis retourner au boulot pour préparer la saison suivante. J’ai pleuré quand mon agent m’a appelé pour me dire que les Bulls allaient me signer. C’est un rêve devenu réalité de jouer à nouveau en NBA. Je me moque que ce soit pour 2 ou 5 matchs, ce sera suffisamment spécial de jouer pour ma ville natale.  » Walt Lemon Jr via nba.com

Tout bon natif de Chicago qu’il est, le joueur déclare que son idole est Derrick Rose, après avoir grandi en regardant Michael Jordan. Alors l’idée de porter le même maillot que ces deux joueurs là, c’était logiquement un rêve pour lui. Ne faisant pas partie de l’effectif à long-terme des Bulls, il a dû se contenter d’une chaise dans le vestiaire et non pas d’un casier mais peu importe, l’essentiel était ailleurs, sur le parquet. Et il y a montré de très belles choses, avec 19 points, 6 passes et 4 interceptions ! De quoi combler Jim Boylen qui a reconnu qu’il s’était comporté comme un véritable joueur NBA, sans peur et avec un gros esprit de compétition.

C’est le genre d’histoires qu’on aime, celle d’un mec qui fait son taff chaque soir et qui se voit donner un jour l’opportunité de réaliser son rêve. Et puis comme Andre Ingram, peut-être sera-t-il de nouveau appelé la saison prochaine.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Actualités