*
Connect with us

Actualités

Viré par les Bulls cette saison, Scottie Pippen en envoie une violente : « J’aime être associé à ce qui gagne »

Clutchpoints

Les Chicago Bulls profitent du hiatus imposée par la NBA pour (enfin) faire du changement au niveau de l’organisation. La franchise est en effet dans les bas fonds de la Ligue depuis la fin de l’ère Derrick Rose et doit absolument se réinventer pour retrouver les sommets des années 1990. Ainsi, après le GM Paxon, c’est au tour de Scottie Pippen de prendre la porte.

Scottie Pippen représente l’âge d’or de la franchise de Chicago. Avec Michael Jordan, il remporte les 6 bagues en 7 ans qui ont fait la légende des Bulls. En 1998, après la retraite du GOAT et le départ de Phil Jackson vers le soleil, Pippen est transféré aux Houston Rockets pour former un trio avec Charles Barkley et Hakeem Olajuwon. Mais les résultats ne sont pas au rendez-vous et Pippen part l’année suivante du côté de Portland, franchise pour laquelle il jouera 4 années. Il retourne à Chicago pour la saison 2003-2004 mais se blessera et ne jouera qu’une vingtaine de matchs.

Commence alors une nouvelle aventure pour le numéro 33. Il est d’abord consultant pour une chaine sportive mais réintègre rapidement les Bulls, en tant que conseiller spéciale et ambassadeur de la franchise aux USA et dans le monde. Les mauvaise saison s’enchainant depuis quelques années maintenant, le président est obligé de remanier son staff, et Scottie en fait donc les frais. La déclaration qu’il a adressé pour annoncer son renvoi montre l’ambiance qui devait régner ces dernières semaines dans l’Illinois…

« J’ai été viré cette année. C’est probablement une bonne chose non ? J’aime que mon nom soit associé à la gagne. »

Il est vrai que les termes « Bulls » et « gagne » sont difficilement associables ces dernières années. Depuis 1998, la franchise aura connue une rapide heure de gloire avec la période Derrick Rose, mais la blessure de celui-ci lors des Play-Offs 2012 va faire retomber la franchise dans le bottom 8 de la conférence Est. Certes, de bons joueurs sont passés par les taureaux, à l’image du MIP Jimmy Butler, mais ils ne resteront pas assez longtemps pour accomplir de grandes choses. 2017 signe le début d’une nouvelle reconstruction pour la franchise avec le départ de Butler et la venue de Zach Lavine et Lauri Markkanen. Mais ces derniers commencent à s’impatienter quant à l’arrivée de résultats, comme l’ensemble de la fanbase des Bulls.

L’heure est donc au changement pour la franchise mythique des années 90’s. Après 22 ans de « bons » et loyaux services, John Paxon vient d’être remercié de la fonction de General Manager. Le départ de Pippen est un autre signal fort donné par Jerry Reinsdorf. C’est vrai, le rôle de Pippen n’était pas majeur, mais son statut au sein de la communauté montre que le président se débarrasse du passé, certes glorieux, pour se concentrer à 100% pour l’avenir, on espère tout aussi glorieux.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités