*
Connect with us

Actualités

Victoire 125-86 des Nets : Kyrie Irving et Kevin Durant se sont amusés face aux Bucks

On attendait une réaction des Bucks après leur premier match raté. Dommage, les hommes de Mike Budenholzer n’étaient pas présents sur le parquet, et face à ces Nets-là, ça ne pardonne pas.

Un quart temps. Il a suffi d’un quart temps pour que tout le monde comprenne que l’opposition rêvée attendue n’aurait pas lieu. Un quart qui aura vu les Bucks se liquéfier pendant que les Nets prennaient feu. Un quart temps qui a vu naître l’espoir et la joie dans les yeux des supporters de Brooklyn, et beaucoup de tristesse et de désillusion dans ceux des Bucks. Les Nets ont été intransigeant en défense, ne laissant aucune possibilité à Giannis Antetokounmpo de trouver son rythme. Et quand Khris Middleton est aussi… médiocre et que Jrue Holiday a beau se battre, il est bien seul, on arrive rapidement à une exécution publique. Les bourreaux ? Kyrie Irving et Kevin Durant. Les leaders des Nets ont mis les deux pieds sur l’accélérateur de la première à la dernière seconde. Trop précis, trop rapides, trop insaisissables, trop concentrés, trop injouables. Blake Griffin retrouve même ses jambes pour claquer un énorme poster sur le Greek Freak et tout le monde se quitte à la mi-temps sur un score humiliant pour les daims du Wisconsin, 65-41.

Malheureusement pour eux, l’humiliation n’est jamais terminée. Les Nets vont continuer de faire subir aux blancs ce qu’ils ont fait subir au Heat sur la série précédente. Aucun changement dans la tactique de Mike Budenholzer à la mi-temps. En même temps, quand on fonce dans un mur, pourquoi freiner ? Landry Shamet continue sa superbe nuit derrière l’arc, accompagné par un Mike James plutôt inspiré. En face, Giannis poursuit sa soirée cauchemardesque avec des lancers tous plus courts les uns que les autres, et un public de Brooklyn qui rugit de plaisir devant les échecs consécutifs du MVP. On a l’impression d’assister à un combat dans une arène antique, où les Bucks seraient donnés en pâture aux lions de New-York. Heureusement pour tout le monde et surtout pour les titulaires, les coachs abrègerons leurs souffrances, avec un sublime dernier quart temps de garbage time, où l’écart va monter jusqu’à +49, pendant que les Nets battent leur record de 3 points rentrés sur un match de playoffs (21). 125-86, la messe est dite, et Milwaukee a énormément de souci à se faire pour la suite de la série.

Nouvelle démonstration de force de Brooklyn. Milwaukee est désemparé, Mike Budenholzer est dépassé, et on se demande bien qui peut venir sauver les daims, complètement perdus au milieu du Barclays Center.

3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: Blake Griffin a postérisé Giannis Antetokounmpo : sommes-nous revenus 10 ans en arrière ?

  2. Pingback: Kevin Durant obligé de remettre la vérité à jour sur Giannis Antetokounmpo

  3. Pingback: Kyrie Irving sort sur blessure : les Nets n'avaient pas besoin d'un autre coup du sort

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités