Connect with us

Actualités

Une santé mentale au plus bas et des larmes : James Wiseman raconte sa difficile rééducation pour revenir au plus haut niveau

Source photo : KNBR

NBA – James Wiseman est champion NBA mais n’a pas vécu la saison la plus facile de sa carrière. Son début de carrière est tronquée mais ses confidences à la journaliste Madeline Kenney permettent de comprendre à quel point ça l’a rendu plus fort.

Le jeune joueur a seulement 21 ans et pourtant, il a déjà passé 2 saisons au sein de la NBA sans compter que le joueur des Golden State Warriors est champion NBA. Il était censé être une pièce maîtresse de l’équipe mais pourtant, il semble être un fantôme plus qu’autre chose pour le moment. Les blessures sont en train de freiner sévèrement son ascension. Le joueur voit Lamelo Ball devenir All-Star ou encore Anthony Edwards devenir une sensation de la ligue et dans sa tête, ça doit être quelque chose qui doit le ronger car lui aussi est un fort potentiel. Quand les Warriors le draftent, ils savent que ce joueur pourrait être un point d’ancrage en attaque. Rapide, vif et athlétique, c’est l’élément parfait pour la création dans le jeu pour Stephen Curry et Draymond Green. Les picks and roll à base de dunks et alley-oops ainsi qu’une présence au rebond offensif, sont clairement des éléments de son jeu. Ce type de joueur pourrait aussi protéger la raquette car il peut clairement contrer tout ce qui bouge ainsi que prendre des rebonds, mais aussi switcher grâce à sa mobilité. 39 matchs en 2 saisons, ça fait très peu, d’autant qu’il n’a pas joué un match cette saison. On en sait un peu plus sur ce qu’il a traversé lorsqu’il a été interviewé à Las Vegas :

« J’ai traversé beaucoup de moments difficiles. Parfois, je ne le sentais pas, parfois je ne pouvais pas aller m’entraîner parce que mentalement, j’étais absent, mais j’ai trouvé un moyen de m’en sortir tous les jours…. même quand je traversais mes dépressions émotionnelles et les trucs comme ça. »

James Wiseman a une carrière à part. Il a écopé de plusieurs matchs universitaires et n’est plus jamais revenu en NCAA après ça après avoir enfreint diverses règles. Mais tout le monde sait grâce aux images entrevues au lycée et lors des premiers matchs universitaires, que sa réputation était à la hauteur de son talent. C’est en NBA que le joueur devait se rattraper mais Wiseman n’arrive toujours pas à avoir la paix puisque les blessures s’y sont mêlées. Pendant ce temps, les Warriors sont allés gagner un titre sans lui et moralement, même s’il était bien sûr heureux, l’égo a dû en prendre un coup là aussi. Le fait d’avoir traversé cette rééducation seul, mais aussi que son retour sur le terrain a été repoussé sans cesse, lui a permis de repousser ses limites, surtout mentalement. Il raconte ce passage très émouvant notamment d’un point de vue personnel :

« C’était dur pour moi et ma famille, ma mère, de me voir au plus bas, de me voir en larmes. Mais je suis resté fort et j’ai continué à avancer.

Cela a en fait allumé un peu plus de feu en moi », a déclaré Wiseman. « Cela a en fait amélioré (mon amour pour le jeu) dans le bon sens parce que le jeu m’a tellement manqué que cela a simplement fait grandir mon ambition ou de devenir plus fort. »

Les Warriors n’ont pas signé de grands noms cet été mais le retour de James Wiseman, c’est comme avoir signé un jeune joueur à fort potentiel. Les ambitions sont fortement grandes et il faut espérer que le joueur des Golden State Warriors arrive à garder la santé.

Quand Evan Fournier évoquait la période la plus dure de sa vie : « Je n’avais pas d’argent et je mangeais mal »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités