Tony Parker révèle ses coups de coeur en NBA : entre le fan et le président, la légende française reste toujours au contact des US
*
Connect with us

Actualités

Tony Parker révèle ses coups de coeur en NBA : entre le fan et le président, la légende française reste toujours au contact des US

Depuis sa retraite, Tony Parker ne cesse pas d’être actif. Le président de l’ASVEL continue de charbonner pour mettre son club dans la meilleure situation possible. Cela passe par du scouting, dont des matchs à observer en NBA. Et pour un fan et un passionné de basket comme lui, c’était toujours un plaisir de parler de la balle orange.

Mêler l’utile à l’agréable, voilà ce que continue de faire Tony Parker avec la NBA. Légende de la grande ligue, le Français ne cesse d’observer les matchs outre-atlantique. A son poste de président de Lyon-Villeurbanne, le MVP des Finales 2007 a besoin de garder un oeil sur les joueurs européens mais aussi sur les joueurs NBA pour renforcer son équipe au maximum. Il a d’ailleurs ramené Elie Okobo cet été, qui s’est parfaitement relancé après sa petite épopée en NBA. Pour faire des coups de poker de ce style et attirer des noms en quête de challenge, mais aussi tout simplement pour le plaisir de regarder des matchs de basket, Tony Parker est toujours en contact avec la NBA.

« Je regarde un peu tout le monde, déjà du fait de mon rôle de président de l’ASVEL, il faut que je regarde la NBA car on sait pas quel jouer ils ne vont pas garder parce que ça peut être des joueurs qui vont être en Euroligue. (…) Cette année il y a pas mal de surprises. Ca fait plaisir de voir les Bulls et les Knicks en haut de l’affiche. Ca fait plaisir de voir Golden State aussi en haut de l’affiche car ils ont eu beaucoup de blessures, ils ont vraiment été chanceux ces dernières années. Les Spurs un peu difficile mais bon c’est normal ils ont que des jeunes, c’est clair qu’ils vont souffrir. Les Lakers un peu en dent de scie mais faut leur laisser un peu de temps. »

Aucune surprise dans ses analyses. Néanmoins, continuer de suivre la NBA avec son emploi du temps bien chargé, et nos horaires à la française (tmtc les nuits blanches pour mater des Pistons-Pelicans), c’est respectable. Quant à son travail, voir les joueurs passés en NBA ou bien ceux qui restent coincés sur le marché des agents en libre dans la grande ligue peut donner des idées. Comme l’arrivée de Kyle O’Quinn au Paris Basketball, des transferts prestigieux de ce style amènent une expérience hors du commun dans un vestiaire et surtout un spotlight sur le club et notre championnat.

Comme quoi, même s’il n’a pas été considéré comme l’un des 75 meilleurs joueurs de l’histoire, Tony Parker ne fait pas la gueule à la NBA. Avec ses yeux de fans et de professionnels, la légende des Bleus continue de s’émerveiller devant ce sport, même après 18 saisons en tant que joueur dans la grande ligue.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Actualités