Connect with us

Actualités

Tony Parker livre son plus grand regret en NBA

Source photo : Getty Images

NBA – Si la carrière de Tony Parker en NBA est à certains égards presque parfaite, le meilleur joueur français de l’histoire a révélé son plus grand regret lors de son aventure de 18 saisons de l’autre côté de l’Atlantique.

Invité dans NBA Undrafted, une émission animée par First Team pour NBA Europe, Tony Parker a eu une nouvelle occasion de revenir sur sa longue carrière en NBA, marquée par quatre titres avec les Spurs de San Antonio en 2003, 2005, 2007 et 2014, mais aussi par un grand regret qu’il a expliqué au cours de l’émission. En effet, le Hall of Famer intronisé en 2023 s’est exprimé sur l’absence de back-to-back remporté avec la franchise texane :

« Ce qui « manque » à notre palmarès incroyable, c’est ce fameux back-to-back. Même contre Miami en 2013, je me dis qu’on loupe cette opportunité où l’on mène 3-2, je pensais vraiment qu’on allait gagner le titre cette année-là. En 2004, on se prend le shoot incroyable de Derek Fisher à 0.4 seconde. En 2006, c’est Nowitzki qui nous met un and-one au Game 7 alors qu’on est à +3 et qu’on doit se qualifier et on perd en prolongation. Et en 2008, Kobe a été incroyable en finale de conférence contre nous. »

Pas que des petites équipes ou de petits joueurs, comme le souligne l’international français au 181 sélections :

« À chaque fois on est tombé sur des équipes très fortes, que ce soit les Lakers, Dallas avec Dirk, ce n’est pas comme si on avait perdu notre titre contre des fausses équipes. Ça manque un peu, mais en même temps, je me dis quand même qu’on a fait huit finales de conférence, cinq finales NBA et qu’on a gagné quatre titres. Quand tu regardes dans l’histoire de la NBA, on doit être une quarantaine à avoir remporté quatre bagues donc ça reste incroyable. »

Pas de quoi rougir en effet, alors que les perspectives d’avenir à San Antonio sont plus excitantes que jamais depuis la fin de l’ère Duncan-Tony-Manu.

Tony Parker a donné son plus grand regret en carrière : ne jamais avoir remporté de back-to-back. Un accomplissement certain, mais dont l’absence au palmarès de Parker ne devrait pas l’empêcher de dormir la nuit, lui qui a remporté quatre titres NBA et a été consacré MVP des Finales en 2007.

Marine Johannès dit adieu à l’ASVEL : 5 ans, ça ne s’oubliera pas comme ça…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités