*
Connect with us

Actualités

The Last Dunk, épisode 7 : un triste anniversaire après la perte de Kobe Bryant !

Source de l'image : capture d'écran de l'image partagée sur Twitter par Vince Carter.

Les carrières des grands joueurs ne sont malheureusement pas interminables. Au tour de Vince Carter de  tirer sa révérence au terme de cette saison NBA. L’équipe de The Daily Dunk a choisi de suivre ses derniers pas au sein de la Ligue avec une série sur l’ensemble de la saison. Place au sixième épisode de notre  série exclusive consacrée au vétéran préféré de toute la NBA !

En temps normal, cette série sert à suivre les ultimes pas sur les parquets de Vince Carter, vétéran des Atlanta Hawks. Pour autant, cet épisode sera différent des anciens puisqu’il sera en partie axé sur la relation entre Kobe Bryant et VC. Avant que ces terribles évènements surviennent, les Hawks affrontaient les Raptors, s’inclinant 122 à 117 malgré les 42 points et quinze passes de Trae Young. Carter n’aura lui qu’assez peu pesé face à son ancienne équipe avec six points, deux rebonds, une passe et un contre en huit minutes de jeu. La victoire à domicile face aux Clippers (102 à 95) porte elle la marque de John Collins, auteur de 33 points et seize rebonds. Carter se contente lui de trois petits points, trois rebonds et deux passes en douze minutes. Malgré ce petit match, « Vinsanity » devient le dix-neuvième meilleur marqueur All-Time de la Ligue avec 25 614 points, dépassant Alex English. La défaite 140 à 111 face au Thunder reste elle à oublier pour Atlanta et notre vétéran, uniquement auteur de deux points et deux rebonds en dix minutes de jeu.

Par la suite, plus aucun des matchs disputés par les Hawks ne seront pareils. La tragique perte de Kobe Bryant, de sa fille Gianna et des sept autres occupants de leur hélicoptère, survenue le dimanche 26 janvier, va très profondément marquer l’ensemble du monde de la NBA mais plus généralement toute la planète. Cette date coïncide d’ailleurs paradoxalement avec un heureux évènement pour Vince Carter : son anniversaire. Ce dernier aurait dû fêter ses 43 printemps avec le sourire sur le parquet des Wizards mais a finalement dû faire son travail à contrecœur juste après avoir appris la perte de l’un de ses amis. Avant l’anecdotique victoire 152 à 133 des Hawks et le superbe match d’un Trae Young habité par la « Mamba Mentality » (45 points, six rebonds et quatorze passes), une poignante minute de silence aura rendu un bel hommage aux victimes. Vince Carter n’aura pas pu retenir ses larmes durant ce moment émotion. Comme un symbole, VC aura attendu cette rencontre pour réaliser son premier dunk de la saison, comme à l’ancienne, un jour doublement spécial. Les deux hommes, anciens coéquipier en championnat AAU et draftés à deux ans d’intervalle (en 1996 pour Kobe Bryant et en 1998 pour Vince Carter) auront longuement appris l’un de l’autre et bataillé au sein de la NBA au point de devenir de grands amis. Un respect profond s’était installé entre Kobe et Vince, s’appelant régulièrement pour prendre des nouvelles de leurs familles respectives et notamment de leurs filles chéries.

Malgré tout, la NBA suit son cours et offre plusieurs retours dans des franchises ayant compté dans sa carrière à Carter. Cette rencontre face aux Raptors, programmée à Toronto, marque l’ultime passage d’ « Air Canada » chez lui. Malgré la défaite 130 à 114 face aux locaux, Carter s’est offert son moment de gloire en prenant un coup de chaud pour terminer avec dix points, cinq rebonds, deux passes et deux interceptions en dix-sept minutes de jeu. VC a également profité du fait que Kyle Lowry devienne le meilleur passeur de l’histoire de la franchise pour confirmer que le meneur est sans aucun doute le meilleur joueur ayant évolué à Toronto. Par la suite, le succès surprise face aux Sixers (127 à 117) grandement dû aux 39 points et dix-huit passes de Trae Young, peut également être rattaché à l’apport de Carter, auteur de quatorze points, six rebonds, une interception et deux contres en 23 minutes de jeu. Avec cette rencontre, notre ailier vétéran a dépassé Dirk Nowitzki en terme de matchs joués en carrière pour monter sur le podium de ce classement honorifique avec 1523 rencontres disputées. Pour finir, Carter a justement eu l’occasion de se marrer avec son pote allemand puisque les Hawks ont enchaîné avec un déplacement à Dallas. Dans la défaite 123 à 100 de son équipe, VC a marqué dix points et pris cinq rebonds en vingt-quatre minutes de jeu sur le parquet d’une franchise pour laquelle il aura joué entre 2011 et 2014. On aura également eu droit à une belle image puisque Nowitzki, assis en bord de terrain, a célébré le nouveau dunk de son compagnon de draft en faisant la moto.

Ce mois de janvier 2020 aura été très chargé en émotion pour Carter, s’inscrivant encore un peu plus dans l’histoire de la NBA en accumulant les records à 43 ans, mais marquant surtout la perte de son ami Kobe Bryant, parti bien trop tôt à seulement 41 ans. Le reste de la saison NBA à disputer est un parfait moyen de rendre hommage au joueur, au père, au mari et à l’homme qu’il était.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités