*
Connect with us

Actualités

Steve Nash hésite diablement pour Caris Levert : un vrai problème de riches

Que va t-on faire de l’ami Caris Levert ? Le joueur est bordeline All-Star, il l’a prouvé cette saison mais l’équipe a changé avec le retour de Kevin Durant. La question se pose ainsi : quel rôle pour l’arrière ? Steve Nash hésite.

Les retours de Kevin Durant et Kyrie Irving ont rebattu les cartes. Comment des joueurs tels que Spencer Dinwiddie et Caris Levert vont pouvoir jouer à plein potentiel ? Ce dernier plus précisément qui a explosé au scoring, notamment avant la bulle. Il n’a pas joué lors du premier match de la pré-saison mais on a hâte de voir ses prestations lors des premières rencontres de saison régulière. Rien ne dit qu’il sera titulaire, c’est Steve Nash qui l’a annoncé en conférence de presse. S’il est plutôt très ami avec Kyrie Irving, on se demande vraiment s’il est capable de prendre sur lui après une année convaincante. Le speech du MVP 2005 et 2006 devra bien passer. Pour se faire, il veut utiliser le parcours d’un autre international, l’illustre Manu Ginobili :

«Je travaille toujours dessus. Caris est un starter. Va-t-il commencer pour nous? Je ne suis pas encore sûr », a déclaré Nash, à Kristian Winfield du NY Daily News. «Il est tellement doué avec le ballon dans ses mains qu’il y a un argument à faire qu’il joue ce rôle de (Manu) Ginobili.»

“C’est clairement un starter. Manu a joué dans des ASG. Commencer du banc et gérer la second unit, il terminait les matchs. Nous verrons comment ça se passe. On pense néanmoins qu’il aurait plus de systèmes s’il était le capitaine de la second unit pendant deux longues périodes du match, puis il pourra jouer avec les starters à des moments ou pour finir les matchs. Tout ce truc doit être compris mais c’est de bonnes décisions pour un coach. »

Manu Ginobili a sacrifié son talent dans les années 2000, pour que les Spurs roulent. Il aurait pu faire partie des meilleurs scoreurs de l’histoire s’il était tombé dans une équipe médiocre. Au lieu de ça, « El Manu » a fait le bon choix. Il s’en est sorti avec 4 titres, 3 championnats remportés et 2 sélections dans une All-NBA Team, c’est plutôt pas mal non ? Parmi la saison la plus aboutie en sortant du banc, on retiendra celle 2007-2008. L’argentin commence 23 des 74 rencontres. Il terminera la saison à 19.5 points par match. Mais le grand « problème » c’est que Ginobili était en âge de comprendre, il avait 30 ans. Est-ce que Caris Levert peut faire de même ? Il a 26 ans et après une superbe saison, l’arrière veut « exploser ». Cela n’arrivera pas avec KD et Kyrie mais prolongé avec les Nets jusqu’en 2023, la direction a pensé que le joueur a la bonne mentalité pour se fondre dans le collectif.

Personne ne lui en voudra d’être frustré par un tel rôle, c’est bien normal de vouloir s’imposer. Steve Nash va devoir prononcer un discours concis pour tenter de le faire débuter sur le banc.

Malika Andrews, superstar de la bulle : de la dépression à tête d’affiche à ESPN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités