*
Connect with us

Actualités

Steve Nash et Kevin Durant en ont marre de voir des vies dévastées : « Un bébé a perdu son père, c’est écoeurant »

Pendant que Neymar Jr tapait tous les poteaux du Parc des Princes, il y a eu un match – dans l’indifférence totale – qui s’est jouée entre les Wolves et les Nets en pleine après midi (début de soirée chez nous). Brooklyn s’en est sorti facilement mais l’important était ailleurs comme le rappelle Kevin Durant et Steve Nash, fatigués de tant de violence policière.

Le président des Wolves, Gersson Rosas, espère avoir donné une plateforme aux joueurs, pour qu’ils puissent parler. Ce week-end, Minneapolis a perdu un jeune homme, mort, encore pour rien. Une expérience de nouveau traumatisante, qui n’est malheureusement pas nouvelle :

« Nous vivons ici. Revivre cela au milieu d’un procès [de George Floyd] est quelque chose de très émouvant et bouleversant. « 

Daunte Wright était la victime. il n’avait que 20 ans et tout est parti d’un simple contrôle routier. Kim Potter, l’agent de police, a tiré sur le jeune homme avec son arme à feu, pensant que c’était son taser. Un « accident » qui passe vraiment mal pour tout le monde, à commencer par Steve Nash. Pour lui, ce n’est pas suffisant de simplement reporté un match, il faut faire plus, car si ce n’est pas le jeune Wright, ou George Floyd, c’est Breonna Taylor :

« Si nous ne jouons pas pour les bonnes raisons, c’est 100% OK », a déclaré Nash. « Mais qu’est-ce que cela change si nous jouons aujourd’hui ou si nous ne jouons pas aujourd’hui? Le changement doit venir – un changement significatif doit survenir à un moment donné. Je pense qu’un changement significatif est beaucoup, beaucoup plus profond qu’un match de basket.

Maintenant, je suis ok pour ne pas jouer aujourd’hui s’il y avait des étapes derrière, une sorte de raisonnement procédurale. Avant qu’on le sache, nous serons à Philly, puis nous serons à la maison, et puis nous serons dans une autre ville et ce pauvre enfant a perdu une vie. Un bébé a perdu son père. C’est écœurant. »

Vivant dans les quartiers chauds de Washington lors de sa jeunesse, Kevin Durant ne connait que trop bien cette situation. Rappelons tout de même que si la planète s’est émue de George Floyd et sa mort, c’est uniquement car il était filmé. Un choc pour beaucoup de gens, qui ne comprennent pas ce qu’est un être humain de couleur dans la vie réelle. Mais ce qui lui est arrivé se passe depuis des dizaines d’années et dans les centaines de drames, les caméras ne sont pas toujours là. A force de voir ce schéma se répéter, KD ne sait plus quoi dire :

« Ce sont des histoires différentes chaque jour sur la vie des familles qui est modifiée à cause de la brutalité policière », a déclaré Durant avant la victoire 127-97 de Brooklyn sur le Minnesota. « À ce stade, je ne sais vraiment pas quoi dire.

Une pensée forte à la famille de Wright, et notamment de sa petite amie (présente dans la voiture), sa mère et bien sûr son enfant désormais sans père. Les réactions ont beau être nombreuses, rien ne change…

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Kevin Durant est vraiment le joueur le plus haï de la planète : KD ne comprend pas pourquoi il se fait huer alors qu'il ne joue pas

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités