... ...
... Steve Nash aurait dû être "plus" Stephen Curry selon Mike D'Antoni : "Je pense juste qu’au lieu d’inscrire 15 ou 16 points par match, il aurait dû en inscrire 30" - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

News

Steve Nash aurait dû être « plus » Stephen Curry selon Mike D’Antoni : « Je pense juste qu’au lieu d’inscrire 15 ou 16 points par match, il aurait dû en inscrire 30 »

Source photo : LIbération
L’affrontement entre Mike D’Antoni et Golden State, rappelle forcément les relations qu’avaient Steve Nash et son ancien coach, d’autant que le canadien est dans le staff de Golden State.

On a tendance à l’oublier mais Steve Nash est un double MVP. Tiens, tiens, comme un certain Stephen Curry qui ne devrait plus pouvoir être MVP. Comme le numéro 30 des Warriors, Steve Nash était un sacré tireur d’élite, même lorsqu’il jouait du côté de Dallas, ce qui lui avait permis d’être All-Star. Néanmoins, les deux joueurs ont une sacré différence, Steve Nash était un passeur avant tout. Il dépasse les 10 passes par match à 7 reprises et ne marquera jamais plus de 19 points par match. C’est ce que regrette en partie un certain Mike D’Antoni :

« Oui, j’ai foiré ça, sans aucun doute », déclara son ancien coach à ESPN. « Nash était un puriste. Steve est un meneur de jeu Hall of Famer. Il était incroyablement bon. Je pense juste qu’au lieu d’inscrire 15 ou 16 points par match, il aurait dû en inscrire 30. Il était assez bon shooteur pour ça, et je ne pense pas que ça aurait détruit l’équipe. »

A l’époque, peu de meneurs pouvaient dépasser la barre des 20 points. Baron Davis, Steve Francis et Allen Iverson, qui n’étaient même pas un vrai « meneur de jeu ». Et là nous parlons de dépasser les 20 points. Aujourd’hui, des tas de meneurs sont carrément au dessus des 25 de moyenne. Curry bien entendu, Kyrie, Dame, Westbrook et on aurait même pu dire James Harden la saison dernière. Dans un sens, Steve Nash regrette un petit peu sa carrière dans ce domaine. Il aurait peut être dû/voulu scoreur plus mais sans doute qu’il était un peu trop en avance sur son temps :

« Oui, j’aurais probablement dû shooter vingt fois par match. Ça aurait eu plus de sens, mais la ligue n’y était pas prête. Tout le monde nous disait qu’on ne pouvait pas gagner en shootant autant de 3-points et, maintenant, on réalise qu’on n’en shootait pas assez, surtout quand on jouait petit. Mike a raison, et je le regrette aussi.

Ce n’était pas ma personnalité et la culture du jeu n’était pas prête pour ça. C’était encore irréaliste à l’époque. »

Qu’il se rassure, hormis Kyrie Irving et Stephen Curry, aucun meneur tournant à plus de 25 points de moyenne en playoffs, a remporté le titre NBA ses 10 dernières années, comme quoi, cette tactique ne marche pas toujours.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La boutique The Daily Dunk










100 euros remboursés

More in News