Connect with us

Actualités

Stephen Curry met enfin un buzzer beater : « Il était temps d’en mettre un, c’est mon premier ! »

Source Photo : USA Today Sports

Le Chef a encore préparé un nouveau plat cette nuit. Pour la première fois de sa carrière, Stephen Curry est venu à bout d’une franchise grâce à un panier à la dernière seconde.

« Il était temps d’en mettre un, c’est mon premier ! » Voilà les mots de Stephen Curry après son premier buzzer beater. En ce moment, c’est Demar Derozan qu’on associait au tir à la dernière seconde, alors que Steph, lui, n’était pas encore familier avec cet exercice. Une surprise quand on connait les qualités du garçon à être clutch. Le meneur des Warriors a déjà marqué des paniers à la dernière seconde d’un quart-temps (même en Finales NBA) mais jamais dans le dernier. Face aux Rockets, le score est de 103-103 et il reste cinq secondes à jouer. Remise en jeu Warriors. Le ballon va dans les mains de Steph. Kevin Porter Jr est dans son short, mais Curry agresse et force un passage de la main gauche. Arrivé en tête de raquette, il lâche un petit pas en arrière, KPJ ne suit pas et sanctionne au buzzer. 105-103.

La joie de ce premier buzzer beater n’a pas empêché le héros de la soirée de rester lucide sur sa performance. Auteur d’un match à 22 points et 12 passes décisives, Stephen Curry a eu du mal à rentrer ses tirs : 6/21 et 4/13 à trois points. Il a notamment eu énormément mal à rentrer dans son match puisqu’il a démarré sur un 0/11 au tir avant d’inscrire un premier panier derrière l’arc deux minutes avant la mi-temps. Le MVP 2016 est dans une période où il a un peu plus de mal avec son shoot. Très exigeant envers lui-même, il a des attentes très élevées sur son niveau de jeu personnel.

« Je sais que je dois shooter. Je veux mieux tirer, et je vais mieux tirer. Je suis obsédé par les chiffres parce que c’est ce que je fais et c’est ce sur quoi je travaille. Quand on n’atteint pas ces niveaux, c’est frustrant. C’est la norme que je dois respecter. Je sais que je peux le faire et le maintenir. Je suppose que le défi consiste à en être conscient, à continuer d’être agressif. Il faut comprendre qu’il y a a encore beaucoup de matchs à jouer cette saison. »

Un premier Buzzer beater ne suffit pas à réjouir le Chef. En manque d’adresse ces derniers temps, Stephen Curry profitera de ce beau moment pour relancer ces Warriors inconstants depuis l’absence de Draymond Green.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités