*
Connect with us

Actualités

Stephen Curry, la gueule d’ange qui terrorise la ligue selon Draymond Green : « Partout où il va sur le terrain, avec ou sans le ballon les équipes sont terrifiées »

Source image : Ben Margot/Associated Press

Les Warriors ont gagné hier soir face aux Pelicans. Une victoire qui les assure quasiment de participer au playin dans 2 semaines. Un playin où personne ne voudra affronter Stephen Curry, particulièrement incandescent en ce moment, même pour ses coéquipiers.

Les Warriors sont portés à bout de bras depuis le début de la saison par un Stephen Curry monstrueux. 31 points de moyenne sur la saison, des shoots venus d’une autre planète et un impact sans ballon presque jamais vu dans l’histoire de la ligue. Le meneur pyromane des Warriors porte l’équipe de Golden State vers une 8ème place de la conférence Ouest, synonyme de qualification pour le playin. Une place bien évidemment en-dessous des attentes suscitées en début de saison par les hommes de Steve Kerr. Mais cette place a déjà réussi à être assurée par le mois d’avril du chef Curry, qui commence à préchauffer pour les playoffs. 37 points de moyenne, record de 3 points marqués par un joueur sur un mois, les matchs à 40 points ou plus qui s’enchainent, et les défenses qui ne peuvent rien face à lui. Même Draymond Green, son coéquipier depuis 8 ans, est effrayé par le niveau du numéro 30.

« Dès que vous posez un pied sur le parquet avec Steph Curry, vous partez avec un avantage. Donc les équipes sont terrifiés. Partout où il va sur le terrain, avec ou sans le ballon les équipes sont terrifiées.

Je ne voudrais pas affronter une équipe avec Steph Curry. Nous savons tous ce dont il est capable. Ce gars peut prendre le contrôle d’un match et le rendre difficile pour n’importe quelle équipe NBA et n’importe quelle nuit »

Les Warriors réunissent leurs qualités pour essayer de rendre Stephen Curry encore plus fort pour emmener l’équipe de San Francisco. Draymond Green en premier lieu, devenu le 5ème meilleur passeur de la ligue et toujours un aussi grand défenseur, tout ça pour servir son roi. Andrew Wiggins a repris le costume laissé dans la penderie par Harrison Barnes. Jordan Poole et Damion Lee se développent dans l’ombre du Baby Face Assassin. Et Kent Bazemore et Juan Toscano-Anderson jouent les 3 and D parfaits pour accompagner le chef dans sa mission. Juan Toscano-Anderson qui a justement rendu hommage à Stephen Curry après le match face aux Pelicans.

« Si vous rentrez dans un combat de rue et que vous avez Mike Tyson à vos côtés, comment vous sentez-vous ? C’est la meilleure analogie que je peux vous donner. Il est juste… différent. Donc, je sais que si je suis dans le pétrin, je vais me tourner vers lui. Il va plus souvent faire quelque chose que ne rien faire. Pour la défense adverse, c’est un aimant. La défense gravite autour de lui, donc ça ouvre beaucoup de choses »

Les équipes actuellement dans le playin vont tout faire pour éviter de se retrouver dans un affrontement sur un match face à Stephen Curry. Car s’il prend feu, la défense pourra contester autant que possible ça ne changera pas grand chose. Les Warriors sont dépendants de Stephen Curry, mais en même temps pourquoi s’en priver ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités