Connect with us

Actualités

Stephen Curry décrit lui même la gravité qu’il provoque en attaque

Stephen Curry

Stephen Curry est devenu au fur et à mesure des années une telle menace offensive, qu’il attire les défenseurs sur lui comme peu d’autres joueurs de la ligue. A deux jours du premier match des finales contre Boston, qui va sûrement essayer de le museler défensivement, le meneur des Warriors a décrit la gravité qu’il provoque sur les attaques de son équipe.

Par sa capacité à tirer de n’importe où, à pénétrer dans la raquette ou tout simplement à scorer, Stephen Curry est devenu un, si ce n’est le joueur qui attire le plus les défenses sur lui. Lorsque les équipes affrontent les Warriors, elles doivent mettre en place des systèmes défensifs pour essayer de le ralentir. Cela peut passer par des prises à deux voire même des « box and one ». En 2019, durant les finales, Nick Nurse avait énormément utilisé cette deuxième option pour défendre Stephen Curry. Ce qui rend le meneur des Warriors encore plus dur à défendre, c’est sa capacité à être dangereux sans le ballon et à attirer toute l’attention des défenseurs alors même qu’il n’a pas la balle. Cette gravité qu’il provoque en attaque permet à des joueurs comme Klay Thompson, Jordan Poole ou encore Andrew Wiggins d’être plus libres en attaque. Alors qu’il va disputer sa sixième finale NBA en huit ans, Stephen Curry est justement revenu sur sa faculté à attirer les défenses. Il a décrit comment il vit les adaptations défensives des autres équipes :

« Je prends des coups de pied pendant les matchs et vous voyez à quel point les joueurs viennent défendre de différentes manières. J’utilise presque cela comme une sorte de divertissement dans le jeu. Je me tiens autour du demi-terrain, et quelqu’un te surveille, sans vraiment se soucier de ce qui se passe derrière lui. Et la gravité aide alors tout le monde à avoir des tirs ouverts. »

Stephen Curry est un joueur qui subi des défenses très physiques. Le meneur des Warriors prend énormément de coup durant les matchs. Pour Boston, le défi va être de taille. Il va falloir notamment gérer un Stephen Curry très en forme depuis le début de ces playoffs (26 points, 5 rebonds et 6 passes), mais ne surtout pas laisser les autres joueurs prendre confiance. On a vu depuis le début de la campagne que des joueurs comme Poole, Wiggins ou Thompson pouvoir tirer parti de la gravité provoqué par leur meneur en attaque. Mais les Celtics, qui possède la meilleure défense de ces playoffs, à des armes à faire valoir.

C’est notamment Marcus Smart qui va être le premier à se coltiner Stephen Curry. Et dans le passé, le joueur des C’s avait plutôt bien réussi à le gérer. Sur les cinq dernières saisons, lorsque Marcus Smart défendait sur lui, le meneur des Warriors ne tirait plus qu’à 37% et 30% à trois points. Il l’a aussi limité à 30 points cumulés sur 6 matchs. Le défi sera donc de taille pour Boston tant Curry représente une menace. Mais les hommes d’Ime Udoka ont prouvé, notamment durant ces playoffs, qu’ils pouvaient étouffer n’importe quelle attaque grâce à une défense imposante.

La gravité que provoque Stephen Curry en attaque est impressionnante. Le meneur est constamment suivi à la trace pour toutes les défenses, ce qui permet de libérer ses coéquipiers. Les Celtics auront beaucoup de travail pendant ces finales, mais ils disposent des armes nécessaires pour essayer de répondre.

Charles Barkley prédit l’enfer aux Lakers : bravo à Los Angeles pour le titre NBA en 2023

3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: Jaylen Brown s’explique sur sa décision de rejoindre Kanye West

  2. Pingback: La confiance monstre de Stephen Curry en Klay Thompson résumée en une action

  3. Pingback: Andre Iguodala pense mériter le MVP des finales 2015 : un choix controversé qui continue de faire parler en défaveur de Stephen Curry

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités