*
Connect with us

Actualités

Stephen Curry aime faire taire les fans des Knicks : le chiffre importe peu, un compétiteur reste un compétiteur

De retour dans les gradins new-yorkais, les fans ont pu, dans un nombre très limité évidemment, retrouver leur équipe des Knicks. Pour le plus grand plaisir de Stephen Curry qui ne s’est pas fait prier pour faire passer une mauvaise soirée au MSG. Il y en a certains, comme ça qui se nourrissent du silence à l’extérieur.

Un peu partout dans la ligue, les fans commencent tout doucement à revenir dans les salles NBA. Ainsi, même si à l’écran, cela peut paraitre dérisoire tant les salles semblent assez vides, la différence est immense pour les joueurs. Ainsi, devant son public, Julius Randle a pu fêter sa première étoile. Malheureusement, en bon trouble-fête, Stephen Curry a effectué un retour tonitruant. Derrière ses 37 points (à 7/14 à 3-points), les Warriors sont allés chercher une victoire 114 à 106 après avoir enchainé deux revers de suite. Très en vue, comme depuis le début de saison, le Chef s’est fait un malin plaisir à mettre l’adversaire du soir dans la sauce. Tout ça devant un MSG qui n’a pu que s’incliner face à un Curry si dominant.

« Il y avait quelques fans qui chahutaient, ce qui était génial. Draymond et moi parlions du fait qu’il n’y a pas de meilleur sentiment – je me fiche de savoir si c’est 19 000 ou 2 500 spectateurs ou quoi que ce soit – vous aimez faire taire la foule à l’extérieur » a déclaré Curry, pour Brian Mahoney de The Associated Press.

Le message est on ne peut plus clair, si Curry est de passage dans votre salle, préparez-vous à passer une sale soirée. À un niveau MVP depuis le début de saison, Stephen Curry est en train de faire taire tous les détracteurs qui doutaient en sa capacité à mener une équipe orpheline de Klay Thompson. Avec 30.2 point à 48.4% au shoot dont 42.6% à 3-points, 6.2 passes, 5.4 rebonds et 1.2 interception, le double MVP permet à son équipe d’être dans le top 8 d’une conférence Ouest plus compétitive que jamais.

Pour ceux qui n’auraient toujours pas compris, il ne faut jamais énerver les compétiteurs de la trempe de Stephen Curry. En effet, cette caste de légendes se nourrissent de l’adversité, davantage exacerbée en terre hostile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités