*
Connect with us

Actualités

Scottie Pippen a perdu la raison : le shoot de Toni Kukoc, une affaire raciale ?

Très présent sur la scène médiatique dernièrement, Scottie Pippen en a également profité pour annoncer la publication prochaine de ses mémoires. Un bouquin où le joueur raconte sans filtres beaucoup de choses internes sur la grande dynastie des Bulls à laquelle il a appartenu. Il a même spoilé certains passages qui vraisemblablement devraient interpellés plus d’une personne.

Interviewé par GQ Sports à propos de la sortie de son livre, Scottie Pippen a dévoilé plusieurs facettes dont il parle dans son ouvrage et s’est plus particulièrement attardé sur le dernier shoot que Phil Jackson a accordé à Toni Kukoc en playoffs, l’année où Michael Jordan avait pris sa première retraite. Cette décision avait fortement enragé l’ailier qui avait refusé de rentrer en jeu. Pour Pippen, ce choix d’accorder ce shoot à Kukoc n’était autre qu’une question de race.

« Je ne pense pas que ce soit un mystère. Vous devez lire entre les lignes. » A déclaré Pippen. « C’était ma première année de jeu sans Michael Jordan. Pourquoi n’aurais-je pas pris ce dernier tir ? J’ai traversé tous les hauts et les bas, les batailles avec les Pistons et maintenant vous allez m’insulter et me dire de sortir ? J’ai trouvé que c’était un coup bas. J’ai senti que c’était une opportunité de donner à Kukoc une augmentation. C’était un geste racial de lui donner une augmentation. Après tout ce que j’ai traversé avec l’organisation, maintenant vous allez me dire de faire la passe à Toni Kukoc ? Vous m’insultez. C’est ce que j’ai ressenti. C’était mon équipe. Pourquoi on me demande de ne pas shooter pour la gagne. Ce n’était même pas un game-winner. Pourquoi tu essaies de le laisser être le héros ? Il n’est pas le leader de cette équipe. Non. Tu essaies de faire de lui un héros en lui laissant ce shoot. S’il le rate, ce n’est pas grave, ce n’est que Toni Kukoc. J’ai fait tout ce que j’ai fait pour Michael Jordan pendant des années et il a le dernier tir. Et je ne suis rien censé dire ? »

Toni Kukoc a rentré le shoot de la gagne contre les Knicks malgré le refus de jouer de Pippen.

Ce n’est pas la première fois que Pippen soulève la question de la race de Kukoc, dont il est proche. Lors de sa récente sélection au Hall of Fame le mois dernier, Kukoc a même appelé Pippen son coéquipier préféré. Après une défaite contre les Cavaliers en mars 1994, Pippen avait alors déclaré à un journaliste de la radio de Chicago que les fans ne huaient pas les joueurs blancs comme ils huent les joueurs noirs. Une remarque vis-à-vis de laquelle il s’est rapidement excusé afin de désamorcer la situation.

Quoi qu’il en soit, si ce livre est aussi tranchant que cette histoire vis-à-vis des dirigeants des Bulls de l’époque, il risque d’être décortiqué sous toutes ses reliures, et ce pour le plus grand plaisir des fans.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Scottie Pippen ne se cache plus : "Je n'ai pas de problème avec le fait d'appeler [Phil] Jackson un raciste"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités