Connect with us

Actualités

Rudy Gobert met un coup de pression à son équipe : la défaite contre Washington est comme une sonnette d’alarme pour le pivot français

Le Jazz est premier de la ligue avec un bilan de 29 victoires pour 11 défaites. Leur avance est assez nette sur leurs poursuivants. Pour autant, Rudy Gobert a mis un coup de pression aux siens cette nuit après la défaite face à Washington. Le français sait que si un changement d’attitude ne s’opère pas très vite, les choses vont s’empirer.

Utah n’a gagné que 3 de leurs 8 derniers matchs. Une sale affaire quand on sait le rouleau compresseur qu’est le Jazz cette saison. Il faut revenir au 27 février et cette défaite contre Miami, pour observer cette négligence du Jazz. L’équipe ne défend plus. Dans leurs défaites, ils se sont pris 129 points contre les Pelicans, 124 par le Heat, 131 face aux Warriors, et enfin 131 à Washington hier donc. Russell Westbrook a par exemple mis 20 points en pratiquement un seul quart-temps cette nuit pour commencer sa rencontre. Il est peu de dire que cela fait tache pour l’une des meilleures défenses de la ligue : seulement 108.8 points encaissés par match, soit la 5ème meilleure moyenne de la NBA. Après la rencontre, Rudy Gobert a poussé la sonnette d’alarme et veut que son équipe arrête de jouer de manière nonchalante. Elle ne peut pas et n’a pas le droit de se le permettre :

« Nous devons réaliser que nous avons accompli que dalle. Nous sommes contrariés quand les gens se moquent de nous à la télé et nous manquent de respect, mais c’est à nous d’avoir du respect pour nous-mêmes et de comprendre que nous ne sommes pas les champions. Nous ne sommes pas une équipe qui peut simplement se promener. »

Le discours ne pouvait pas être plus droit et véridique. De Rudy Gobert lui même à Donovan Mitchell, Joe Ingles, absolument tous les joueurs doivent se remettre en question. L’équipe a beau être 1ère de la ligue, personne n’a peur d’eux. Au contraire, tout le monde veut les battre et pense pouvoir le faire. En tant que premier de la ligue, les hommes de Quin Snyder doivent inspirer la crainte mais il n’en est rien. Pour se préparer aux playoffs, il faut s’activer dès maintenant avant que les mauvaises habitudes deviennent leur lot quotidien. Le road trip s’achèvera avec Toronto et Chicago avant d’accueillir à la maison une certaine équipe de Brooklyn, l’antithèse absolue de Utah. Les playoffs débarqueront dans deux mois, à eux de se préparer comme il se doit.

Rudy Gobert a donc agi en tant que leader et il faut espérer que son équipe suivra. Tous pensent à peu près pareil. Les mauvaises passes arrivent dans une saison et Utah devra régler ce problème, auquel cas d’être condamné à la même rengaine comme chaque campagne en playoffs. Une élimination au 1er ou 2ème tour…

Aaron Gordon a des envies d’ailleurs : pas moins de 5 équipes intéressées !

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La première sensation de la march madness se nomme Drake !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités