*
Connect with us

Actualités

Preview #18 – Phoenix Suns : le soleil brille de mille feux dans l’Arizona

Source photo : CBS Sports

La NBA reprend ses droits le 22 décembre et il est venu l’heure de parler des Suns. Ce fut la deuxième équipe à chambouler une intersaison agitée avec le transfert de Chris Paul. Un joueur qui change le visage de chaque franchise…

Contexte

La saison dernière des Suns peut être décrite comme frustrante. La franchise a terminé à la dixième place de l’Ouest avec un résultat final de 34 victoires pour 39 défaites. Ils terminent à égalité avec les Grizzlies, qui ont joué le play-in. S’ils en sont arrivés là, c’est grâce à son 8-0. On ne parle pas de Bayern – Barça, juste du bilan de Monty Williams dans la bulle. Une prise de conscience pour la suite ? Visiblement et le Front Office a agi en conséquence.

La recrue phare

Quelle transition incroyable qui nous mène à la venue de Chris Paul. Le meneur surprend encore par son niveau de jeu malgré ses 35 piges. CP3 reste un meneur élite dans la ligue. Il a changé le visage des Hornets, celui des Clippers, un peu des Rockets et également du Thunder…au tour des Suns maintenant ? Sur le terrain, Chris Paul a un défi à la hauteur de celui de la saison passée, c’est à dire, celui de surprendre toute la ligue et mener l’équipe en playoffs. Dario Saric, Devin Booker, Deandre Ayton, Mikal Bridges, le potentiel est présent pour surprendre.

Review de l’effectif

  1. On vient d’en parler, Chris Paul reste l’un des meilleurs meneurs de la NBA. Efficace sur son tir à mi-distance, productif sur pick & roll, CP3 sert qu’il veut, où il veut. Ses minutes sur le parquet seront très précieuses, et il ne faudra pas que son remplaçant gâche tout. Langston Galloway et Jevon Carter sont en balance pour être le premier back-up, chacun dans un rôle assez différent et on misera surtout sur le 2ème, avec sa rage en défense, pour faire la différence avec la seconde unit.
  2. Fort de sa première apparition au All-Star Game, Devin Booker tentera d’avoir une réussite collective cette fois. L’arrière est beaucoup trop fort pour la régulière, le garçon doit découvrir les playoffs. Ce ne sera pas simple, mais le front office, lui a mis toutes les cartes en main. A lui de jouer. Et puisqu’on parle de recrutement, on peut parler de E’Twaun Moore qui vient remplir ses fonctions de 3&D.
  3. Dans l’ombre de son franchise player, Mikal Bridges fait son trou dans la discrétion. L’ailier s’affirme comme un joueur important, et surtout comme le joueur parfait pour compléter le reste du cinq majeur. Cameron Johnson est fait du même bois, bien que moins entreprenant mais suffisant pour tenir le rôle de remplaçant.
  4. Après une superbe campagne de playoffs, Jae Crowder a été séduit par le projet des Suns. Et on le comprend. De par son expérience, l’ailier pourra apporter sa solidité défensive ainsi que sa réussite à trois points. Deux éléments cruciaux pour la réussite d’une équipe. Et en plus, la franchise a eu du flair en prolongeant Dario Saric. Reste à savoir lequel des deux commencera, Monty Williams a en tout cas la possibilité de varier son jeu avec ces deux profils.
  5. S’il y en a un qui peut bénéficier de toutes ces arrivées, c’est bien Deandre Ayton. Son activé sera très importante pour sa confiance, et dès qu’il sera en rythme, il aura fait le plus dur. Il doit maintenant exploser pour que son équipe passe un palier. Le pivot prend tellement de place que son back-up n’est pas trouvé. Damian Jones et Jalen Smith devront néanmoins faire le travail sur une courte durée.

Le joueur à surveiller

Deandre Ayton : L’ajout de Chris Paul et l’addition de Jae Crowder signifient beaucoup pour le pivot. Concrètement, ça veut dire que Deandre Ayton aura déjà huit ou neuf caviars par match, avec encore plus d’espace. Obligation de tourner à 20/10 tous les soirs. S’il parvient à mettre en œuvre un shoot régulier -domaine qu’il a bossé d’arrache pied ces derniers mois – et qu’il reste concentré, le pivot deviendra un problème majeur pour les adversaires. Les 25 matchs de suspension ont été une leçon, à lui d’en tirer le maximum pour être encore plus fort. Une expérience à la John Collins.

Objectif

Lorsqu’on compare l’effectif présent dans la bulle, et celui de cette saison, on peut constater une nette progression. Les Suns ont certes perdu des éléments importants comme Ricky Rubio, Aaron Baynes et Kelly Oubre Jr, cependant, Chris Paul est un cran au dessus que le meneur espagnol et Jae Crowder est en pleine confiance. Alors ce recrutement doit permettre à Devin Booker, Deandre Ayton et autres de disputer le play-in. Et plus si affinités.

Les raisons de suivre les Suns

  • Chris Paul x Devin Booker : contrairement à d’autres, les deux guards ne se sont pas autoproclamés meilleur backourt de la ligue. Normal, ils n’ont pas encore joué ensemble. Mais, ils ont tout pour s’entendre sur le terrain. Un meneur créant des décalages, en étant toujours dans le meilleur timing possible avec un arrière dont la finition est sa meilleure arme. Il n’aura plus à porter le ballon de manière exagérée et son efficacité n’en sera que plus bénéfique pour son équipe.
  • Monty Williams : en retrouvant son meneur, Monty Williams retrouve également un chef d’orchestre. Le coach doit aussi confirmer ses choix tactiques qui sont globalement bons dans l’ensemble. Sauf que cette année, les attentes seront encore plus élevées. A lui de répondre à celles-ci et de faire basculer certains matchs par des décisions. Concernant le plan de jeu, on ne se fait pas de soucis.

Les contrats

*Player Option*Team Option*Qualifying Offer

Sur le papier, les Suns ont une équipe alléchante. Sur le terrain c’est autre chose. Ce qui est encourageant en revanche, c’est la bulle qui a fait prendre conscience aux joueurs qu’ils étaient capables de grandes choses. Mais une saison, c’est 72 rencontres, pas 8. 

Derrick Rose élogieux concernant Killian Hayes : « C’est un honneur de jouer avec un talent de la sorte »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités