*
Connect with us

Actualités

Derrick Rose élogieux concernant Killian Hayes : « C’est un honneur de jouer avec un talent de la sorte »

On aurait pu penser Derrick Rose pas spécialement chaud d’évoluer au sein d’une équipe très rajeunie et ayant perdu en compétitivité lors des derniers mois. Cependant, le meneur des Detroit Pistons se réjouit de son nouveau rôle de mentor et s’annonce prêt à former au maximum Killian Hayes. L’association des deux hommes est en tout cas alléchante.

Les Detroit Pistons abordent cette nouvelle saison sans réelle ambition sportive, ce qui permettra aux jeunes talents de l’effectif de bénéficier d’un temps de jeu conséquent. Ce sera notamment le cas de Killian Hayes, meneur Français drafté en 7e position le 18 novembre. Même si rien n’est sûr, le jeune homme de 19 ans devrait pouvoir compter sur les conseils de l’expérimenté Derrick Rose, toujours là à l’entame du training camp début décembre malgré de nombreuses rumeurs de départ ces derniers mois.

L’ancien MVP de saison régulière en 2010-2011 a été interrogé par les médias à propos de la nouvelle pépite des Pistons et, comme l’a rapporté Rob Beard du Detroit News sur les réseaux sociaux, s’est montré très positif à son propos :

« Ça fait un moment que je n’ai plus eu quelqu’un de ce type (apprenant) sous mon aile. La dernière fois, c’était Marquis Teague (drafté en 29e position par les Bulls en 2012). Je suis impatient de voir à quel point il travaille dur et quel moteur et machine il a en lui. »

Après avoir vu partir plusieurs éléments majeurs de l’équipe ces derniers mois (Reggie Jackson, Markieff Morris, Andre Drummond) et de possiblement être séparé de Blake Griffin, le meneur de 32 ans pourrait vouloir jouer sa carte personnelle dans le but de s’assurer une place dans une équipe candidate au titre. Pour autant, Rose pense avant tout au collectif et veut aider son cadet à se faire sa place en NBA lors des prochains mois sans nourrir aucune arrière-pensée. Comme il l’explique également, le vétéran ne fera aucun cadeau à son jeune partenaire :

« Je lui ai dit qu’il était le futur de l’équipe… il n’y a pas de compétition. Mon travail consiste à le pousser et à le former pour en faire un grand joueur. Il a un grand calme pour un jeune meneur. Il est gaucher, donc (les défenseurs) vont probablement le forcer à jouer de la droite… mon travail (lors du camp d’entraînement) est d’essayer de le mettre mal à l’aise (sur le terrain). »

Pour finir, Rose a évoqué l’évolution du jeu à un poste qu’il connaît bien. Les équipes choisissent aujourd’hui de plus en plus de joueurs grands (Hayes fait 1m96, contre 1m88 pour Rose) et capables d’être interchangeables. Pour le Piston, le fait que son équipe ait drafté Hayes représente bien ce renouveau des critères et attendus :

 « J’aime son jeu, c’est un honneur de jouer avec un talent de la sorte. Moi, joueur d’1m88, je suis comme un dinosaure lorsque je joue avec des gars comme lui. »

Aligné en sortie de banc par Dwane Casey durant une grande partie de la saison passée (18,1 points et 5,6 passes en 26 minutes de jeu), Derrick Rose devrait garder un rôle proche lors de l’exercice 2020-2021. Amené à compléter l’apport du vétéran, le rookie français Killian Hayes va pouvoir bénéficier des conseils d’un meneur talentueux et ayant connu une cheminement cabossé ces dernières années avant de revenir en forme. Une histoire dont il pourra s’inspirer pour apprendre et progresser !

Les matchs NBA à ne pas rater cette saison : on ne verra rien que le mois de mars aura déjà retenti

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités