*
Connect with us

Actualités

Preview #15 – Indiana Pacers : une bonne régulière, des playoffs décevants, comme d’hab ?

Source photo : Forbes

La NBA reprend ses droits le 22 décembre prochain, et nous voilà déjà à la moitié des previews. Nous allons aujourd’hui parler des Pacers. Présents en régulière, la franchise ne montre souvent plus rien en playoffs, même s’il faut dire qu’ils ne sont pas aidés par les blessures.

Contexte

Encore une fois, la saison régulière des Pacers a été très bonne avec une jolie quatrième place et un bilan final de 45 victoires et 28 défaites. Un exercice ponctué par la nomination de Domantas Sabonis au All-Star Game. Sauf qu’une nouvelle fois, les playoffs ont montré de vraies limites car Indiana a été sweepé par Miami. Certes les joueurs majeurs étaient absents ou diminués mais ce n’est pas la première fois. Ce résultat a renvoyé Nate McMillan chez lui pour le remplacer par Nate Bjorkgren.

La recrue phare

Proches de signer Gordon Hayward, les Pacers n’ont finalement rien eu à se mettre sous la dent. Pas de recrue notable pour Indiana, qui ne chamboule pas son roster et préfère miser sur la continuité pour la première saison sous les ordres de Nate Bjorkgren. Le coach peut être néanmoins rassuré étant donné que, pour le moment, tous les joueurs sont à 100%.

Review de l’effectif

  1. Difficile de juger la première saison de Malcolm Brogdon sous le maillot des Pacers. Le meneur est resté fidèle à lui-même, mais on a toujours eu la sensation qu’il pouvait faire mieux lorsque l’effectif est au complet. Sur le banc, Indiana possède le très vif Aaron Holiday ainsi que le plus rugueux TJ McConnell. Deux profils opposés où l’un peut avoir plus de temps de jeu en fonction de déroulement de la rencontre. 
  2. Victor Oladipo est le plus talentueux et l’un des plus expérimentés mais c’est pourtant la plus grosse interrogation du roster, et nous y reviendrons plus tard. Lorsqu’il sera en train de se reposer, c’est Jeremy Lamb qui prendra sa place. Des capacités à se créer son propre shoot et à scorer pour l’arrière qui devraient faire faire du bien à la second unit. 
  3. Retour à la normale pour TJ Warren après sa bulle fabuleuse. L’ailier se consolera cependant sans le public pour cartonner sachant qu’il est injouable à huis clos. Les Pacers disposent de deux back-up intéressants également avec les présences de Justin Holiday et Doug McDermott. Le premier défend un peu plus que le second, en revanche, Doug a une vraie aptitude à être un artilleur de loin. 
  4. Récompensé par une sélection étoilée, Domantas Sabonis a terriblement manqué dans la série contre Miami. Sans doute pas de quoi inverser la tendance, mais suffisamment afin de faire durer le suspense un peu plus. Sa patte gauche et sa technicité auraient probablement fait déjouer le Heat. JaKarr Sampson viendra dépanner sur le poste 4 et apportera son énergie.
  5. Enfin, on est pas sûr de terminer la saison avec Myles Turner. Depuis son année rookie, le pivot ne semble plus progresser et sa complémentarité/complicité avec Domantas Sabonis reste à prouver. Attention à la deadline car cet automne a été un premier avertissement pour lui. Pas de réel back-up néanmoins où Goga Bitadze grattera les minutes restantes.

Le joueur à surveiller 

Victor Oladipo : Plusieurs questions se posent autour de l’arrière. Tout d’abord dans quel état d’esprit est-il ? Fréquemment dans les rumeurs, Dipo a toujours démenti publiquement les informations le concernant. Ensuite, Victor Oladipo est-il en forme physiquement ? Car en effet, l’ex joueur du Magic ne semble pas remis de sa blessure au quadriceps. Ca prend du temps oui, mais sa reprise fut un peu inquiétante. Et enfin, il doit avoir dans un coin de l’œil la free agency à venir. Libre à la fin de la saison, Victor Oladipo est déjà dragué indirectement par plusieurs équipes. Il veut jouer le titre sans doute, mais il y a par contre une saison à faire avec Indiana.

Objectif

Comme depuis plusieurs saisons maintenant, les Pacers peuvent envisager le top 4 assez facilement. Lors de l’édition précédente, la franchise a notamment terminé devant Miami et Philadelphie. Si Indiana veut enfin franchir ce premier tour, l’avantage du terrain sera une nécessité. Même s’il y a un nouveau coach, l’ossature est globalement restée la même et en conséquence, les playoffs sont normalement accessibles.  

Les raisons de suivre les Pacers

  • Myles Turner : le pivot ne semble plus indiscutable, ni intouchable à Indiana. Après une nouvelle saison en demi-teinte, Myles Turner pourrait changer d’air. Les Celtics et les Hornets se sont montrés intéressés cet automne, les Pacers décrochent au téléphone. Pour son bien ainsi que celui des Pacers, le pivot doit se remettre en question.
  • Nate Bjorkgren : assistant de Nick Nurse pendant deux saisons à Toronto, il vole enfin de ses propres ailes. Une nouvelle tête dans le coaching, ça fait du bien. Son profil de coaching n’est pas encore identifié mais on se doute néanmoins qu’il a les mêmes idées directrices que son ancien coach.

Les contrats

*Team Option

Beaucoup de questions se posent sur les Pacers, notamment autour de la santé des joueurs principaux. Brogdon, Oladipo et Sabonis ont tous été touchés par les blessures la saison dernière. Puis, il y a l’incertitude Myles Turner. En bref : un nouveau coach, le même effectif, mais malgré tout des interrogations. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités