*
Connect with us

Actualités

Damian Lillard a dû mal à comprendre les Blazers quand ils jouent à domicile plutôt qu’à l’extérieur : « C’est une équipe différente »

Source photo : CBS Sports

Malgré un départ assez moche, les Blazers remontent légèrement la pente. Ce n’est pas grâce à un Damian Lillard en mode MVP, c’est plus grâce à son parquet, où Portland reste difficile à battre, en témoigne son bilan au Moda Center (6-1).

Le message de Chauncey Billups a bien été reçu ! Après la déroute à Denver, le coach de Portland avait envoyé un message à ses joueurs, et il faut dire qu’il y a eu une réaction de la part de Damian Lillard, CJ McCollum et de l’ensemble de l’effectif. Les Blazers ont obtenu une victoire difficile contre les Raptors, mais elle fait néanmoins du bien, car Portland revenait d’un road-trip assez moyen (1 victoire, 3 défaites).

Justement, il est là le vrai défi pour les Blazers : gagner à l’extérieur. Car effectivement, tout se passe bien au Moda Center avec une petite défaite en sept rencontres (vs Kings), en revanche, le bilan est catastrophique lorsque Portland est en déplacement, avec sept défaites en huit matchs. Et la seule victoire a été du côté de Houston où les Rockets ont un bilan exécrable. Damian Lillard a peut-être une explication de cette équipe à deux visages.

Quand nous jouons à domicile, c’est une équipe différente que lorsque nous jouons à l’extérieur. C’est juste la vérité. Je pense que lorsque nous jouons à la maison, il y a un niveau de confort et de soutien que vous sentez des fans. Mais dans le même temps, nous sommes des joueurs NBA, nous jouons beaucoup à l’extérieur. 

Certes, à domicile, les joueurs ont leur rituel, leurs spots, c’est plus facile d’avoir le momentum, mais ce n’est pas une excuse. Les Blazers ne peuvent pas se permettre d’être aussi mauvais à l’extérieur. Par exemple, CJ McCollum, qui est le meilleur de joueur de l’équipe depuis le début de saison, affiche un différentiel de quatre points (23.4 vs 19.4) entre les matchs disputés à la maison et à l’extérieur. Idem, au niveau des pourcentages où ils sont bien meilleurs dans l’Oregon qu’ailleurs. 

Pour l’instant, les Blazers sont pas fous, mais ils disposent d’un calendrier à leur avantage jusqu’à Noel étant donné qu’ils vont jouer seulement 6 de leurs 18 prochaines rencontres à l’extérieur. Le calendrier ne sera toutefois pas simple, mais ça peut permettre aux coéquipiers de Damian Lillard de reprendre confiance, ça changera peut-être la donne pour Portland.

Si Portland n’est pas au fond de trou, c’est parque les Blazers sont excellents à domicile d’un point de vue comptable. Car à l’extérieur, ce n’est pas digne d’une équipe de playoffs, et il va falloir être meilleurs que ça pour espérer mieux.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités