Phoenix se balade à Detroit : Devin Booker était sur un nuage, les Suns font un carnage
*
Connect with us

Actualités

Phoenix se balade à Detroit : Devin Booker était sur un nuage, les Suns font un carnage

Le premier bilan de la ligue affrontait l’avant-dernier et la hiérarchie a été plus que respectée. Les Pistons ont tenu tête pendant un quart-temps avant que les Suns n’assouvissent leur domination, grâce à un Devin Booker brillant et appliqué.

Rarement un match à 19h n’a été aussi hypant d’entrée. Avec Chris Paul en chef d’orchestre, Phoenix propose rapidement son jeu collectif de qualité en redoublant de passes et avec des beaux moves à se mettre sous la dent. Devin Booker est surtout très chaud ce soir, il se met à scorer directement sans se poser de question et avec une précision létale : 15 points à 6/7 dans le premier quart-temps. Detroit n’est pas largué pour autant et essaie de lutter au moins en attaque avec un Cade Cunningham toujours intéressant. On est tout de même sur les bases d’un gros match offensif : 39-35 dans le premier quart avec des Suns qui tournent à 80% au tir et des Pistons à 71%.

Mauvaise nouvelle pour Phoenix, qui perd rapidement DeAndre Ayton à cause d’une blessure à la cheville. Beaucoup plus de gâchis dans le deuxième quart, Booker est ménagé, donc les Suns laissent les Pistons dans la rencontre. Mais quand le fils spirituel de Kobe revient sur le parquet, il est hyper propre et atteint déjà la barre des 21 points à la pause à 9/11. Detroit ne parvient pas à le stopper et un premier écart d’une dizaine de points est déjà fait à la pause.

Phoenix laisse Detroit au bord de la route dans le 3QT, notamment grâce à Javale McGee. Le pivot originaire du Michigan est comme à la maison et profite bien de la sortie de son pote bahaméen pour s’illustrer. Il empile les points dans la raquette tandis que les Pistons ne concluent pas des paniers faciles. Dès la moitié du troisième quart-temps, le match est déjà plié, les Suns ont 20 points d’avance. Le dernier truc intéressant à mater c’est la lutte entre Cade Cunningham et Devin Booker qui s’échangent des paniers. Néanmoins, les arbitres ont décidé de nous priver de la fin de match du rookie en lui attribuant une deuxième faute technique après une « provocation » lorsqu’il a claqué un superbe dunk en reverse et pointé du doigt Smith. Le numéro 1 de la Draft termine à 21 points (9/15) et 4 passes décisives.

Le dernier quart-temps sert juste à respecter le chronomètre mais tout le monde sait que le match est fini. Book est resté scotché au banc quasi l’intégralité du dernier quart comme l’ensemble des titulaires et il termine à 30 points en 30 minutes. Nouvelle victoire pour Phoenix qui conserve le meilleur bilan de la ligue avec une 33ème victoire et distance un petit peu les Warriors.

Victoire tranquille et facile pour les hommes de Monty Williams face à une équipe trop fébrile et trop jeune des Pistons. On s’attendait à ce style de match mais c’est bien dommage que Cade Cunningham n’ait pas eu le temps de nous montrer de quoi il était capable dans ce match où le scénario s’est rapidement dessiné.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités