*
Connect with us

Actualités

Personne ne peut stopper Terry Rozier : sans Lamelo Ball, le meneur veut montrer faire partie des grands

Lamelo Ball n’était pas le meilleur joueur de son équipe mais il prenait toute la lumière en quelque sorte. Terry Rozier n’a pas rechigné à la tâche d’être le numéro 1 et a pris le défi à bras le corps. Bien qu’il ne soit pas seul, le meneur de jeu est le gars chaud du moment. Russell Westbrook n’a pu que constater les dégâts.

Personne n’a oublié la blessure de Lamelo Ball à Los Angeles. Les Hornets arrivent à vivre sans lui pour l’instant, en ayant remporté 4 de leurs 5 derniers matchs sans leur maestro. Certains ont élevé leur niveau de jeu, à l’image de Terry Rozier. Fraîchement élu joueur de la semaine hier, il continue sur sa lancée. Le meneur de Michael Jordan a joué les yeux dans les yeux face à Russell Westbrook : 27 points à 10/20 au shoot, 5/10 à 3 points, 7 rebonds et 4 passes. Sans Bradley Beal, la tâche fut plus facile mais il ne faut rien enlever aux Hornets. Rui Hachimura a tout donné en égalisant son record en carrière avec 30 points et Russell Westbrook a de nouveau réalisé un triple-double. La première mi-temps des frelons a été solide, notamment grâce à leur zone matchup qui a payé au meilleur des moments. Russell Westbrook a ainsi peiné à s’exprimer malgré ses stats. Constamment pris par plusieurs joueurs, ses coéquipiers n’ont pas assez assumé pour qu’il ait son impact habituel.

Image

Seul l’avenir nous dira si Terry Rozier fera le doublé du joueur de la semaine mais il a une telle facilité, qu’on a envie d’y croire. Les Wizards arriveront presque à revenir au score mais il manquera toujours cette petite action. La star des Hornets va marquer 6 des 8 points de son équipe alors que les siens avaient été rejoints à 2 points. De plus, ils furent muets au score pendant 3 minutes, toujours dans le 4ème quart-temps et son coup de chaud a permis de sécuriser la victoire. Gordon Hayward n’était pas mal non plus avec ses 27 points et a profité de la défense catastrophique de Deni Avdija, sans oublier l’apport vital de Devonte Graham en fin de rencontre. « Grâce » à cette zone, les Wizards ont eu autant de shoots libres, que Kendrick Lamar a de classiques dans le rap, sans jamais mettre dedans. Ils finiront sur un vilain 10/37 de loin et seulement 2 swishs en 2ème mi-temps.

Les Hornets arrivent ainsi à se hisser à la 4ème place de la conférence, une perf impensable en début de saison. Le plus dur sera d’y rester mais contrairement à leurs concurrents, ils n’ont vraiment rien à perdre.

James Harden, l’homme qui ne voulait pas ressembler à son père

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Robin Lopez se fait crosser et postériser sur la même action : Miles Bridges n'a vraiment aucune pitié

  2. Pingback: Le MVP de la nuit : Terry Rozier est joueur de la semaine pour une raison

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités