Connect with us

Actualités

Paul George et les Clippers explosent à 3 points : les Pelicans sont toujours attendus à Orlando

Le match ne fut pas appréciable à regarder, pour les fans de la Nouvelle Orleans mais en ce qui concerne la qualité de jeu, ce fut un régal, notamment grâce à Paul George. Les Clippers ont explosé les Pelicans avec la manière (126 à 103).

La Nouvelle Orléans peut déjà regretter sa première défaite « au buzzer » contre Utah. Contre Los Angeles, le match n’a même pas eu lieu d’être. Les joueurs ne parlent pas d’une question d’efforts et pourtant, on a vu l’équipe du début de saison, sans motivation. Cette équipe perdue en attaque, ne faisant aucun effort collectif en défense. Difficile d’espérer les playoffs avec ce genre de rencontre. Les Clippers évoluent à un autre niveau, notamment Paul George. Il avait déjà montré des flashs durant la pré-saison et bien sûr lors du dernier match contre l’autre équipe de Los Angeles. Il n’a pas atteint la barre des 30 points mais sa performance fut bien plus intéressante : 28 points à 8/11 à 3 points et 0/6 à deux points. Pour être en feu, il l’a été. Parfois PG13 reculait volontaire derrière la ligne pour mystifier son vis à vis, il n’y a qu’à demander à Lonzo Ball.

Le ton était donné durant cette rencontre avec Paul George qui plante 3 shoots à 3 points de suite en quelques minutes. Los Angeles mène 20 à 6 et les Pelicans ne s’en relèveront pas. Zion Williamson n’a pas été aussi tranchant que le 1er match. Vu son peu de temps de jeu, la Nouvelle Orleans attend peut être trop de lui et c’est en équipe qu’elle doit réagir. Kawhi Leonard n’était pas en reste non plus avec 24 points. En première mi-temps, les californiens seront à un stratosphérique 16/24 à 3 points et ils étaient à deux doigts d’égaliser le record NBA. Les potes de Patrick Beverley termineront à un joli 25/47 dans le domaine, ce qui leur permet de battre le record de franchise. Quand l’enjeu est mort au bout d’un quart-temps, il n’y a malheureusement pas grand chose à raconter.

Aucun joueur ne dépassera les 14 points (Brandon Ingram). Sans doute énervé de leur défaite contre L.A « purple and gold », la réponse a été belle et Paul George rassure sur son niveau avec des playoffs qui s’annonce explosif.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités