*
Connect with us

Actualités

Paul George allume Doc Rivers : ça craint d’être coaché par son ex beau père

Source photo : The Sports Rush

Doc Rivers a coaché Paul George comme une star et après le départ vers Philadelphie, Doc s’est pris quelques balles perdues par son ancien beau fils. On a bien l’impression que l’affaire est devenue personnelle.

Paul George est un sacré client pour les médias, l’arrière adore parler, parler, parler et parler. Pas toujours avec intelligence et cette fois, il a décidé d’égratigner son ancien coach. Pas vraiment classe de la part de PG13. On a à titre d’exemple jamais entendu Doc Rivers dire du mal de ses anciennes stars entre Grant Hill, Tracy McGrady, Paul Pierce, Ray Allen, Blake Griffin, Chris Paul ou encore Kevin Garnett. Le vestiaire a pourtant été souvent chaud. Paul George n’a pourtant pas été exempt de tout reproche. Sa tranche dans le match 7, sa performance de ce même match, sa production au 1er tour des playoffs et surtout ses passe-droits (comme Kawhi Leonard), tout au long de son séjour à L.A. Paul George a ainsi regretté son utilisation :

« Doc essayait de me faire jouer dans le rôle de Ray Allen ou de JJ Redick, que des pins-down. Je peux le faire, mais ce n’est pas mon jeu. J’ai besoin d’un peu de fluidité, j’ai besoin de mélanges de pick-and-roll et post-ups de variété… C’était une saison difficile. »

Toujours chez les cracks de All The Smoke (podcast de Matt Barnes et Stephen Jackson), Paul George continue d’insister en déclarant que Doc Rivers n’a jamais réussi à s’adapter du 3 à 1 au 4 à 3. On est bien d’accord avec Paul George sur les ajustements, toujours un facteur clé en playoffs. Mais accuser à tort et à travers son ancien coach et ne jamais se remettre en question, ça en dit long sur le personnage. Quand on perd 4 matchs de suite, ce n’est pas à cause d’un tel ou un tel mais bien la faute de tout un groupe. Paul George se met une nouvelle pression inutile pour la saison à venir, il a intérêt à assurer car se soucier des médias et des fans sera le cadet de ses soucis, ses coéquipiers lui demanderont des comptes.

Ray Allen ne s’est en tout cas jamais caché derrière des excuses, même quand ça s’est mal passé. Quand il a changé de rôle sous l’ère de Doc Rivers, il a assumé son statut, surtout en playoffs et en finale. Ce n’est pas le cas de tout le monde…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités