*
Connect with us

Actualités

Patrick Beverley est parfois trop excité : c’est ce qu’on appelle la passion, la vie d’arbitre est parfois difficile

Parfois, on se demande pourquoi les arbitres deviennent arbitres. Ils sont humains, ils leur arrivent de fauter mais comment leur en vouloir, quand il faut se taper des baveurs professionnels tel que Patrick Beverley. Si passionné – peut être même trop – le meneur a montré un peu trop ses sentiments et il est bien chanceux que Marc Davis ait été gentil.

On ne dirait pas et pourtant, Marc Davis a 22 ans d’expérience en NBA. Aucun joueur ne dira qu’un arbitre est bon et pourtant, ce dernier n’est pas si mal. Bien sûr, le risque zéro n’existe pas mais s’il fallait prendre l’intégralité de son exercice, c’est plutôt mal. Dans le 1er match de la soirée, il a subi la foudre Patrick Beverley. Bobby Portis s’apprête à aller au panier. Le meneur des Clippers arrive lui découper le bras et pourtant, le multiple membre d’une All NBA-Defensive team se plaint assez violemment. Teinté de son calme habituel, Davis ne bronche pas et lui donne une faute méritée.

Patrick Beverley a été chanceux et sa passion dépasse parfois les bornes. Il faut vraiment avoir des bons nerfs pour rester calme après tant de bave. Pat réalise un match assez maladroit, la frustration avait peut être besoin de sortir.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités