*
Connect with us

Actualités

Pas assez beau gosse, aucune équipe ne fait la cour à CP3 : le Thunder devrait commencer la saison avec le meneur

Source photo : Clutchpoints

Après avoir tourné définitivement une page de leur histoire en envoyant Paul George et Russell Westbrook vers les destinations de leur souhait (à savoir respectivement les Clippers et Houston), le Thunder entame un projet de reconstruction avec pour but d’accumuler les choix de draft, les jeunes et les contrats expirants afin d’avoir des finances saines et un effectif talentueux à fort potentiel pour le futur. En récupérant Chris Paul contre Westbrook, Sam Presti s’est probablement tiré une balle dans le pied si son objectif était de commencer sa reconstruction lors de la prochaine saison. Maintenant que les joueurs qui viennent d’être signés ne peuvent plus être transférés et qu’aucune équipe n’a de marge salariale disponible conséquente (toutes ayant déjà dépensé leur argent), le meneur est difficilement échangeable, principalement à cause de son salaire, et lui trouver une porte de sortie s’annonce être une tâche compliquée pour Presti.

On a tout d’abord entendu parler de Miami, désireux de trouver un partenaire capable d’épauler Jimmy Butler. Mais côté Heat, après avoir manifesté un intérêt pour CP3, la décision de se rétracter ne s’est pas faite attendre et c’est avec une patience probablement légitime que Pat Riley a préféré ne pas plomber ses finances et garder ses jeunes (Tyler Herro, Bam Adebayo, Justice Winslow), plutôt que de s’aligner sur Paul et ses 120 millions de dollars restants sur 3  ans. L’énorme responsabilité que représente celle d’intégrer un joueur comme l’ancien des Clippers est un risque qu’aucun General Manager ne semble vouloir prendre. Maintenant que la Free Agency est terminée pour les gros poissons, que les effectifs sont quasiment tous bouclés, personne ne veut ajouter à son cinq majeur un joueur de 34 ans, qui semble sur le déclin et qui touchera 38 millions de dollars la saison prochaine. Alors, quelles options reste-t-il à Sam Presti? En premier lieu, on pourrait penser à un buy out de l’ancien All Star, mais cela mettrait OKC dans une situation calamiteuse qui rendrait contrainte la franchise de donner de l’argent à Chris Paul sur les prochaines années (et vu les sommes dont on parle, probablement sur au moins 6 ou 7 ans), ce qui n’est absolument pas dans les plans de la franchise qui ne souhaite pas payer un centime de la taxe de luxe. La seule option crédible est donc celle que personne n’imaginait il y a encore quelques jours : et si Chris Paul jouait cette saison sous le maillot du Thunder ?

Qui aurait cru l’année dernière en regardant les ThunderRockets qu’un an plus tard les deux équipes allaient commencer leur saison en ayant swapées leur meneur de jeu titulaire? Et pourtant. En rencontrant une impasse après avoir tenté de transférer le numéro 3, le General Manager du Thunder semble ouvert à l’idée que Chris Paul joue pour sa franchise cette saison. Dans un projet de reconstruction sur le long terme, Oklahoma envisagerait de continuer à être compétitifs, sans tanker, jusqu’à ce que l’opportunité de transférer le meneur se présente et d’ainsi pouvoir réellement démarrer la reconstruction. Car avec un effectif composé de Chris Paul, Dennis Schröder, Steven Adams, Danilo Gallinari et SGA, OKC peut toujours lutter pour accrocher les Playoffs et être une équipe pas si facile à battre. Mais en ce sens, pourquoi diable avoir transféré Russell Westbrook si l’objectif n’était pas d’obtenir des premiers choix sur les prochaines draft? Pourquoi l’avoir échangé contre un meneur moins fort dont le contrat n’expire pas rapidement si l’intention première était d’assainir les finances, pour au final jouer les Playoffs?

Il est nécessaire de savoir qu’en grand seigneur, Sam Presti a avant tout rendu service à l’enfant du pays qu’est Russell Westbrook, en l’envoyant où il le désirait pour le remercier de tout ce qu’il a accompli dans l’Oklahoma. Dès lors que la destination préférée du MVP 2017 était Houston, le General Manager a alors essayé de tirer le meilleur de cette situation : dans l’obligation de prendre Chris Paul pour que les salaires matchent, Presti en a profité pour prendre 2 premiers tours de drafts aux Rockets (2024 et 2026) ainsi que deux swap (2021 et et 2025), excluant la possibilité d’aller à l’envers du souhait de Russ. Les picks de drafts obtenus viennent compléter la flopée de picks que détient le Thunder, qui compte jusqu’à 15 picks de draft (ceux des Clippers, des Rockets et les leurs, avec quelques-uns du Heat et un des Nuggets) pour les 7 prochaines années (sachant que les choix des Rockets surviennent quand les primes de Harden et Westbrook sont normalement terminés.) Enfin, qui nous dit que Chris Paul ne peut pas être un excellent modèle et point de repère pour que Shai Gilgeous Alexander évolue au mieux?  Qui nous dit qu’en étant aux commandes d’une équipe, Chris Paul ne peut pas fermer les bouches de toute la ligue, tourner en 16pts et 10 passes de moyenne, en faisant parfaitement tourner un collectif composé de soldats comme Galo et Adams et ainsi montrer qu’il était simplement dans l’ombre d’Harden les dernières saisons? Car on a beau en rire et moquer le contrat du bonhomme, n’oublions pas les finales de conférence qu’il fait l’année dernière face aux Warriors juste avant de se blesser. N’oublions pas non plus qu’il reste l’un des meilleurs meneurs en activité et si ce dernier montre de bonnes choses dans l’Oklahoma, le Thunder pourrait trouver preneur en tradant avec une franchise prête à mettre en avant le talent du joueur et à faire une croix sur son contrat.

Au final, les deux parties trouvent leur intérêt dans ce trade. Bien que Chris Paul ne veuille pas jouer sous le maillot du Thunder, ce dernier pourra redorer son image auprès de la ligue si son passage est de haute volée. Attendu sur son leadership et son rôle avec les jeunes, CP3 aura la balle en main l’année prochaine pour réellement montrer qui il est et ainsi attirer les faveurs de franchise dont le projet n’est pas de reconstruire. Côté OKC, on vise une reconstruction à l’image de celle des Clippers où être la risée de la ligue et perdre sans cesse en vue d’obtenir des très bons choix de draft n’est pas une option. Rester compétitifs, exploiter les jeunes et accumuler les choix de draft, voilà les objectifs du Thunder et de Sam Presti, en attendant de trouver une porte de sortie pour Chris Paul.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités