*
Connect with us

Actualités

On ne change pas une équipe d’éclopés : grosse blessure de Kris Dunn qui est se retourne le doigt

Source photo : overblog
L’infirmerie et les Bulls, c’est une grande histoire d’amour. Cette fois ci, c’est Kris Dunn qui joue le rôle principal, tiens comme c’est bizarre, encore un meneur de jeu… La saison n’a même pas encore commencé que les Bulls galèrent déjà. Après une année très décevante à Minnesota en tant que rookie, le meneur a une seconde chance à Chicago où il ne devra pas se rater, et ça commence mal. 

Derrière l’indéboulonnable Rick Rubio, Kris Dunn n’a pas pu montrer à quel point il peut être bon. La confiance envers le meneur espagnol de la part de coach Thib’s a peut être été un frein vis à vis de  l’ancien rookie. Lors de sa première saison, il n’a jamais été à l’aise comme s’il était sur un siège éjectable et ça a été un peu le cas car il a dû prendre un vol aller pour partir se les peler à Chicago.

Est-ce qu’il y a un meilleur hôpital dans l’Illinois ? Pas vraiment puisque c’est ici que la série URGENCES a été tournée. Après cette info inutile qui nous permettra de décrocher un sourire à nos lecteurs et lectrices de plus de 25 ans, remontons le temps ! 
Les blessures = Chicago, il faut être franc. La saison dernière, Dwyane Wade n’a joué que 60 matchs et Taj Gibson 55. Et si on continue cette dramatique remontée, D-Rose ne foule les parquets que 55 fois et Jimmy Buckets rate près de 20 matchs, deux ans plus tôt… Si Phoenix est réputé pour son staff, ce n’est pas vraiment le cas des Bulls qui semblent avoir la poisse plus qu’autre chose.

Kris Dunn va prendre une sacrée retard sur la concurrence au poste de meneur car comme d’habitude, le front office de Chicago a encore craqué. 7 meneurs sous contrats selon ESPN, même s’il ne faut les compter qu’au nombre de 4, quand la saison commencera. C’est un gros quota pour l’ancien joueur de Minnesota qui voulait faire oublier sa saison cauchemar…

Il n’existe pas de blessure bête et faute de chance pour Dunn qui doit ronger son frein. Lors de la victoire de Chicago face à Milwaukee, il va donc se disloquer l’index de la main gauche, en tentant un contre. Le meneur va rencontrer un spécialiste dans la journée, mais le coach Fred Hoiberg a déjà déclaré que son sophomore va rater deux semaines de compétition, ce qui signifie qu’il sera absent pour l’Opening des Bulls contre les Raptors. 
En allant au contre comme un vulgaire volleyeur, il se doutait bien que Brown n’allait pas lui faire de cadeaux. Déjà auteur d’un gros dunk plus tôt dans le match, il ne sentira même pas Dunn, ce qui est tout le contraire de l’ancien prodige de providence.

Déjà sans Zach Lavine, qu’elle va être belle la rentrée du côté de Chicago. Ce qui est fair-play, c’est que les Bulls savaient déjà qu’ils allaient faire une sale saison.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités