*
Connect with us

Actualités

On a l’impression d’un adieu de la part de Serge Ibaka : amour, amour et amour pour Toronto mais la NBA reste un business

Serge Ibaka est l’un des joueurs les plus valuables de la ligue. Il peut attaquer, défendre, être l’homme le mieux habillé de la planète ou encore mettre son égo de côté. Forcément, de nombreuses équipes veulent s’attaquer à son agent pour un mois de novembre plus chaud que jamais.

L’intérieur de Toronto était sur instagram cette nuit pour parler des choses qui arrivent. Dès ce soir, la free agency prend place et les Raptors doivent s’attendre à ce qu’il s’en aille. Déjà très bon au Thunder ou au Magic, il a pris une nouvelle dimension à Toronto. Pas statistiquement  mais bien en tant que joueur. Il a désormais tout le bagage pour être ce joueur capable de faire la différence de bien des manières. Il a l’expérience pour lui et si la franchise des Raptors le veut de retour dans le froid hivernal du pays de The Weeknd, d’autres équipes sont sur le coup. Serge Ibaka a tenu à rappeler que quoi qu’il se passe, il aimera Toronto pour la fin des temps :

“Comme vous le savez, la free agency commence demain. Les choses ne sont pas entre mes mains. Une chose est sure et je veux que vous le sachiez, j’aime Toronto, j’aime les fans des Raptors, j’aime le Canada. Parce qu’ils m’ont toujours montré de l’amour et du respect. Pour moi, c’est le plus important. Je sais que c’est un business mais les choses ne changeront pas dans mon cœur. » 

Un départ du congolais serait catastrophique pour les Raptors. Ce groupe avec Kyle Lowry, Pascal Siakam, Fred VanVleet et donc Serge Ibaka est tout bonnement exceptionnel et surtout champion ensemble. Les joueurs de Toronto ont forcé le respect de manière unique, après leur titre, et la vision des fans en général a complètement changé, y compris pour l’ancien joueur d’OKC. Ce serait dommage de partir mais comme il le rappelle, c’est un business. Masai Ujiri a deux dossiers à gérer entre Ibaka et Vanvleet, quid de l’été 2021, crucial pour viser le titre et il espère – secrètement – récupérer son chouchou, Giannis Antetokounmpo. Pour se faire, il doit faire de la place dans le roster et dans les finances…

Après le titre 2019, Serge Ibaka a réalisé une superbe saison, très souvent en sortant du banc. « Air Congo » n’a commencé que 27 des 55 matchs disputés. Il a tourné à 15.4 points, 8.2 rebonds, 1.4 passes, dont 51.2% au shoot et 38.5% à 3 points. En termes de points, rebonds et passes, il s’agit tout simplement de ses meilleures performances en carrière. On oublie pas sa performance en playoffs contre Brooklyn, où il frôle les 20 points par match. Son discours sonne comme un « Je t’aime mais » et il a été vu un bon nombre de fois chez les joueurs NBA. Les fans de la Scotiabank arena n’auront même pas eu l’occasion de lui dire au revoir, s’il décide vraiment de s’envoler vers d’autres cieux.

Rendez-vous ce soir à minuit pour avoir un peut être début de réponse et quoi qu’il se passe, Serge Ibaka et Toronto reste l’une des plus belles histoires d’amour de la franchise.

Trades, contrats et tout ce qui s’en suit : il s’est passé quoi ce soir au juste ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités