*
Connect with us

Actualités

Officiel : Jordan Clarkson remporte le titre de meilleur 6ème homme de l’année

Source image : Ashley Landis/Associated Press

C’était attendu, on a eu la confirmation. Jordan Clarkson est le nouveau meilleur 6ème homme de la NBA. Une récompense méritée au vu de sa saison, et qui vient récompenser une carrière de feu follet depuis son arrivée en NBA.

Un nouveau nom est gravé sur le trophée du meilleur 6ème homme. Jordan Clarkson succède à Montrezl Harrell et vient glaner cet award, qui lui va si bien. Il a largement survolé les suffrages, avec 407 points, devançant son coéquipier Joe Ingles avec 272 points et Derrick Rose avec 77 points. Une récompense méritée pour ce joueur plus qu’atypique. En effet, le talent offensif de Jordan Clarkson est indéniable, et ce depuis son arrivée en NBA en 2014 du côté des Lakers. Une qualité de shoot, de drive, de faciliter à pull up, tout y est. Malgré tout, le QI basket de l’arrière a souvent été remis en cause. On a souvent entendu dire « Il a des œillères », « il ne sait jouer que tout seul », « attention, il n’y a qu’un seul ballon ». Des défauts qui sont le miroir de ses qualités.

Malgré cela, le joueur a réussi à travailler sur ses choix de shoot, pour aujourd’hui être plus efficace. 18,4 points à 43 % au shoot, on est certes pas sur l’adresse d’un Stephen Curry mais c’est plus que respectable. Une intelligence de jeu que l’arrière a développé en passant par les Cavaliers entre 2018 et 2019, où il a eu la chance pendant quelques mois de côtoyer LeBron James, qui a 2-3 accomplissements en termes d’intelligence de jeu. Aujourd’hui, le 46ème choix de la draft 2014 semble avoir trouvé son nid pour s’exprimer le plus librement possible. En sortie de banc d’une équipe ultra collective, il trouve ses shoots, prend le lead du banc aux côtés de Joe Ingles, et tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Jordan Clarkson a 28 ans, il est dans le prime de sa carrière. Enfin un trophée à accrocher dans l’armoire pour l’arrière. Reste maintenant à aller chercher le véritable objectif, collectif cette fois, une première bague dans l’histoire du Jazz.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Jordan Clarkson s'exprime avec détermination sur le racisme : "Il n'y a pas de place pour ça"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités