Connect with us

Actualités

Norman Powell adore toujours autant faire l’amour à Indiana : victoire importante sans Kawhi Leonard mais avec Kyle Lowry de retour

Le joueur du match ? Norman Powell et qui aurait pu le croire avant la soirée d’hier. Sans Kawhi Leonard, il a step-up, bien aidé il est vrai par un bon collectif et un certain Kyle Lowry qui faisait son retour au sein de son équipe. Victoire 121 à 105 et un joli message envoyé.

Meilleur marqueur, meilleur différentiel +/-, meilleur dunkeur, meilleur swaggeur de la soirée. Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de le connaître plus jeune, Norman Powell fut l’un des éléments clés lors de la série TorontoIndiana, qui s’était soldé par 4/3 pour Toronto. Une série de playoffs où son énergie fut tellement importante, demandez donc à Paul George. Encore une fois, le joueur est revenu à ses premiers amours. Il score 23 points, son record de la saison et Indiana s’arrêtera donc à 6 victoires de suite ! Les Raptors sont la bête noire puisque leur dernière victoire à Toronto remonte à 2013. 11 défaites de suite chez tonton Drake, ça commence à piquer. Il faudra passer ce cap mental car ça pue clairement la série de playoffs entre les deux équipes au 2ème tour.

Ce match fut aussi le retour de monsieur Kyle Lowry. Lui et son popotin ont fait un grand match sans pour autant être dans les standards de Lebron James. Après 6 matchs d’absence, il a régné comme s’il n’était jamais parti. Se jetant au sol sur des passages en force comme s’il s’était pris une balle dans le bide. Véritable métronome de son équipe, il a même frisé le double double avec 12 points et 8 passes décisives. Ce n’est pas un hasard si Toronto a balancé à 3 points avec une immense efficacité (17/33!!), à un petit panier de leur record en saison. Leur attaque fut orchestrée parfaitement avec tous les joueurs du roster qui ont apporté à un moment ou un autre du match.
Il a aussi donné le ton défensivement et on a vu à quel point Indiana n’a pas pu imposer son jeu offensif. Une victoire vraiment collective et il le fallait puisque sans Kawhi Leonard, la donne change forcément. Son backourt « small » avec VanVleet a été une réussite pour stopper les Pacers.

C’était un test pour Indiana et ce test a été raté dans les grandes largeurs. Nouvelle preuve que d’aller à Toronto est un véritable calvaire pour n’importe quelle équipe. Non pas que la team de McMillan a mal joué dans le fond mais Toronto était tout simplement supérieur, surtout offensivement. Indiana met ses points, très adroit au shoot, hormis à 3 points, on pourrait juste citer Oladipo qui n’était pas dans son assiette. C’est en défense que le match se perd et vu les armes en face, c’est plutôt compréhensible avec le danger qui est venu de partout. Indiana avait beau gagné 13 de leurs 16 derniers matchs, la marche Toronto chez eux était trop haute. Les Pacers se sont fait agresser sans Leonard et ils doivent faire de gros progrès. Même si Turner, le chef de la défense, n’était pas là, ce n’est pas une raison pour défendre comme Mandanda.

Toronto prouve qu’elle est une équipe forte de la ligue, malgré les absents. Et que ça fait plaisir de voir Kyle Lowry de retour. Il prouve qu’il fait toujours partie de l’élite à son poste, et des deux côtés du terrain.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités