*
Connect with us

Actualités

Nicolas Batum regrette l’individualisme des Clippers cette nuit : un bon retour individuel, une mauvaise prestation collective

Nicolas Batum est revenu cette nuit après avoir raté le dernier match. Face à San Antonio, il a senti une douleur à son tendon d’Achille. Par précaution, « Batman » n’a pas joué au dernier match et c’est finalement contre les Pelicans qu’il est revenu. Si sa prestation est bonne, celle de son équipe beaucoup moins et il le regrette car elle n’a pas joué comme d’habitude.

Nicolas Batum se fait repérer d’entrée de jeu. Une minute et déjà un contre pour l’ailier des Clippers que les ricains adorent appeler « un joueur d’impact ». Son équipe a perdu contre les… Pelicans. Sans leur faire offense, ce n’est pas possible de perdre contre une équipe de bas de tableau, en vue de la qualification pour les playoffs. En début de saison, l’attaque a été un grand problème. Les vieux démons sont de retours avec 81 points inscrits comme si on était en 2001, seulement 12 points inscrits dans le 4ème quart-temps et une adresse globale de 37% au shoot et 24% à 3 points. Pour un retour de blessure, Nicolas Batum n’a pas vraiment à s’en vouloir avec 12 points à 4/7 au shoot, 2/5 à 3 points. C’est l’un des rares joueurs de l’équipe à avoir shooté à 50%. Il livre le fond de sa pensée en conférence de presse :

« C’était juste un match où personne ne pouvait mettre un shoot. Nous avons arrêté de partager le ballon. Quand nous jouons comme ça, nous perdrons contre n’importe qui.

On va regarder le film pour qu’au prochain match, nous puissions avoir des meilleurs shoots, en tant qu’équipe. »

Nicolas Batum insiste sur la défense, plutôt bonne sur Brandon Ingram mais le jeu offensif a vraiment été un problème. Il ne veut pas s’emballer non plus, 2 défaites de suite, ce n’est rien dans un calendrier de 82 matchs. L’ailier français est revenu sur le 1er quart-temps, plutôt très bon mais son équipe a perdu sa concentration et a ensuite joué de manière individuelle, tout en ratant beaucoup de shoots. 3/10 pour Eric Bledsoe, 8/26 pour Paul George, 2/12 pour Luke Kennard, ça fait quand même du sale en terme de réussite.

« Nous devons jouer de la même façon, nous ne devons pas changer la façon dont nous jouons. Quand on joue comme ça, on est bons [en évoquant la série de victoires avant ces deux défaites]. »

Prochain match face aux Mavericks et comme on le sait, ces matchs sont toujours spéciaux avec les 2 dernières séries de playoffs. Un match qui sera à suivre dimanche tôt dans la soirée, elle est pas belle la vie ?

Malika Andrews, superstar de la bulle : la vingtaine et déjà plusieurs vies pour la pépite d’ESPN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités