Nicolas Batum croit rêver et il n'est pas le seul : 35 points d'écart ? 6 points de retard avec 10 secondes à jouer ? Les Clippers ont réussi un comeback historique !!!
*
Connect with us

Actualités

Nicolas Batum croit rêver et il n’est pas le seul : 35 points d’écart ? 6 points de retard avec 10 secondes à jouer ? Les Clippers ont réussi un comeback historique !!!

On évoque l’attitude de Nicolas Batum mais en réalité, c’est tout le banc, les fans dans le public et bien sûr derrière le PC. Les Wizards se sont pris une gifle et les Clippers ont réalisé l’un, si ce n’est le plus gros comeback de l’histoire de toute la NBA. Chaque comeback à sa story mais vu la physionomie de celui-ci, impossible de n’avoir pas crié devant ce scénario rocambolesque.

Pour la 868ème fois de leur vie, les Clippers commencent mal le match, vraiment très mal. Cela a été le cas à Philadelphie, puis face à New-York. Est-ce que l’histoire allait changer contre les Wizards ? Bien sûr que non. La claque est sale, très sale. 17 à 2 dans les 6 premières minutes. Vous avez bien lu, ils n’ont mis que 2 points en 6 minutes. Le second quart-temps sera pire puisque sur des lancers de Bradley Beal, les hommes de Tyronn Lue vont prendre 35 points dans la lunette. Oui, vous avez bien lu, 35 points séparent les deux équipes et retenez bien ce chiffre car il va rester dans les mémoires, tant chez les Wizards que chez les Clippers. Les absents sont nombreux à Los Angeles et hormis Nicolas Batum (8 minutes), Reggie Jackson (16 minutes) et Ivica Zubac (12 minutes), tous les autres starters sont nombreux. Vraiment frustré de ce début de match et en colère de voir les remplaçants gommer le retard des titulaires pour rien,  le coach des Clippers décide de tenter le tout pour le tout. Faire jouer la seconde unit à fond et ça va marcher… En seconde mi-temps, les visiteurs vont scorer 80 points !! Les Wizards jouent beaucoup trop facile et le paient très cher. Pensant avoir tuer le match dans la dernière minute, Washington se prend encore des missiles de Luke Kennard, qui se transforme en machine. Il faut savoir qu’à 10 secondes de la fin, Washington mène de 6 points… Le numéro 5 plante un premier panier à 3 points à 9 secondes de la fin… Et ça ne s’arrête pas là, Luke Kennard rentre un nouveau panier à 3 points avec la faute à 1 seconde de la fin, les magiciens n’ont plus de temps mort, game over !!

Les Wizards peuvent rouspéter à la vue de cette dernière action mais le match ne se perd pas là. Bradley Beal et ses potes ont sous-estimé les Clippers, peut être qu’ils n’auraient pas dû. Cette rencontre restera à jamais dans les livres d’histoire.

3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: Nicolas Batum se remémore le shoot qui a fait vibrer tout un pays, à la maison, face à l'Espagne : "Te foire pas, te foire pas te foire pas"

  2. Pingback: Nicolas Batum sort donc d'un manga : le français réinvente le shoot en moins d'une seconde sur la tronche de Chris Paul, le résultat est édifiant

  3. Pingback: Nicolas Batum sort tout droit d'un manga : le français réinvente le shoot en moins d'une seconde sur la tronche de Chris Paul, le résultat est édifiant

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités