*
Connect with us

Actualités

Monty Williams fustige les arbitres et s’en prend à Giannis Antetokounmpo : « Une personne a tiré 17 lancers »

Hier dans le game 3 des finales NBA entre Phoenix et Milwaukee, ce sont les Bucks qui ont sorti leur épingle du jeu pour s’imposer au Fiserv Forum sur le score de 120 à 100. Un match qui a semblé agacer Monty Williams, le coach des Suns qui a commencé sa conférence de presse d’après-match en abordant les coups de sifflet des arbitres.

Si lors du premier match dans cette série, c’était Mike Budenholzer qui se plaignait des lancers accordés à ses adversaires, hier les rôles se sont inversés entre les deux tacticiens puisque c’est Monty Williams qui est monté au créneau après la défaite des siens 100-120 à Milwaukee.

« Je ne vais pas me plaindre publiquement des fautes. » A déclaré Monty Williams. « Je ne vais pas faire ça. Mais vous pouvez regarder simplement les choses nous avons eu 16 lancers francs ce soir. Une personne en face en a eu 17. »

Cette personne mentionnée par Williams n’est nul autre que Giannis Antetokounmpo, qui a enregistré son deuxième match consécutif à 40 points dans la série, en grande partie grâce à ses 13 lancers sur 17 depuis la ligne de faute au Fiserv Forum. L’équipe des Bucks a converti 20 tentatives sur les 26 qui ont été sifflées hier soir. Du côté des Suns, c’est 16 lancers-francs qui ont été sifflés. Au-delà des fautes qui ont permis à Antetokounmpo d’entrer dans un certain rythme, la disparité a fait le plus de mal aux Suns parce que Deandre Ayton a été fautif pour un grand nombre d’entre elles. Ayton, qui a marqué 16 points en première mi-temps, a terminé avec seulement 18 points en 24 minutes après avoir écopé de cinq fautes et être allé sur le banc.

« Nous devons en tirer des leçons. » A déclaré Williams à propos de la soirée difficile d’Ayton. « Nous devons battre les gars sur place. Il va grandir à partir de cela, je vous promets qu’il le fera. »

Chris Paul compatit vis-à-vis de la situation de son jeune coéquipier, il faut dire que devoir gérer Giannis Antetokounmpo n’est pas une chose facile soir après soir.

« Parfois tu vas avoir un bon sifflet, parfois tu vas avoir un mauvais sifflet », a dit Paul. « C’est dur, mec, Giannis arrive à toute vitesse comme un coureur, tu vois ce que je veux dire ?

Alors que Williams a pointé du doigt l’arbitrage, plusieurs de ses joueurs se sont concentrés sur l’enjeu des rebonds face à une équipe très efficace dans ce domaine.

“Il faut se concentrer sur les rebonds que nous avons perdus.” A déclaré Jae Crowder. “J’ai l’impression que même à l’extérieur, nous devons gagner cette bataille. Il ne s’agit pas de faire des tirs. Il s’agit juste de faire du mano-a-mano, de s’assurer que votre vis-à-vis ne l’attrape pas et de récupérer le ballon. D’une manière ou d’une autre, vous devez trouver un moyen. Et j’ai eu l’impression qu’une fois que c’était aussi serré, ces gars-là se sont battus un peu plus que nous ce soir.”

En effet, les Bucks ont obtenu 13 rebonds offensifs contre six pour les Suns et les ont surclassés 20-2 sur les points lors d’un rebond offensif. Il faut aussi parler du cas Devin Booker qui a été un certain facteur. L’arrière n’était clairement pas dedans et il n’a marqué que 10 points à 3 sur 14 au shoot, soit son plus faible total de points des séries éliminatoires après avoir marqué 58 points sur les deux premiers matchs.

“Je pense que je peux obtenir de meilleurs tirs.” A expliqué Booker. “Nous allons faire en sorte que cela arrive. Le but du match est de le gagner, et je pense qu’il y a eu d’autres choses qui se sont passées tout au long du match. On peut dire que c’est un jeu où il faut faire et rater, mais au bout du compte, il faut faire rater l’autre équipe et obtenir des occasions faciles pour son équipe. Nous ne l’avons pas fait ce soir.”

Paul de son côté, qui a marqué 19 points et délivré neuf passes, est revenu sur ce qu’il a martelé tout au long de la post-saison : l’importance de bien terminer les quarts-temps. Phoenix a été battu 40-9 au cours des cinq dernières minutes du deuxième et du troisième quart-temps combinés lors du troisième match.

“C’était important pour nous.” A déclaré Paul. “Même le deuxième quart-temps, nous ne l’avons pas bien terminé. C’est quelque chose dont nous avons parlé pendant tous les playoffs. Surtout à l’extérieur, vous devez gérer le match. Vous devez gérer ces fins de quart-temps.”

Maintenant que la série est à 2-1, les Suns vont devoir redoubler d’efforts notamment lors du match 4 qui se jouera à Milwaukee s’ils veulent espérer remporter ce match et obtenir un avantage certain sur ces Bucks. Ils devront quoi qu’il en soit réussir à stopper le Greek Freak, une chose pas aussi simple en réalité.

“Nous avons ce qu’il faut pour faire ce travail.” A déclaré Crowder.. “Nous devons simplement le faire collectivement et être meilleurs individuellement. Mais nous avons ce qu’il faut pour le faire. Nous ne l’avons pas fait ce soir.”

Si Milwaukee s’est donné un peu d’air avec cette victoire, ils évitent la réalisation de la prophétie de Nick McKellar et son fameux “Suns in 4”, toutefois, le match 4 devrait être très intéressant pour savoir si les Bucks sont capables de reprendre la série en main ou si cette victoire n’était qu’un coup d’éclat dans cette confrontation.

41 points, 13 rebonds et 6 passes pour le Greek Freak qui a permis d’aider les siens à débloquer le compteur de Milwaukee dans ces finales.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités