*
Connect with us

Actualités

Monstrueux pour sa première semaine, Evan Mobley a encore faim : c’est la marque des grands de ne pas se satisfaire

Evan Mobley se qualifiait de joueur générationnel. Pour sa première semaine chez les pros, il ne mentait pas en étant extra lucide, intimidant et surtout productif. Mieux que sa prestation, c’est son discours qui devrait plaire.

Il aura fallu attendre le 3ème match pour voir les Cavaliers gagner leur premier match. Trae Young s’en veut d’avoir « mal joué » (24 points tout de même). Il veut retrouver son rythme mais si l’attaque des Hawks n’a pu performer, c’est avant tout à cause de la défense des Cavs, mené par un homme : Evan Mobley. On parle d’un gars qui est le 1er en shoot contesté. Pas mal pour un rookie. Cette nuit, il s’en sort avec 17 points à 7/12 au shoot, 11 rebonds et 4 contres. Avec Ricky Rubio en mode FIBA (23 points et 8 passes), Cleveland remporte leur 1er match de la saison, et le 1er à la Rocket Mortgage FieldHouse pour le plus grand bonheur des fans. Evan Mobley ne veut pas s’en accommoder :

« Nous sommes définitivement heureux pour notre première victoire, ça fait du bien. Mais nous voulons pas nous contenter de cela. Nous voulons continuer à gagner et grandir à partir de là. »

A titre personnel, Evan Mobley est vraiment incroyable pour cette première semaine de saison régulière : 15.7 points, 8.3 rebonds, 3 passes, 1.3 interception, 2.3 contres 56% au shoot, 25% à 3 points et 83% aux lancers. Comme il l’avait promis, sa capacité à défendre est monstrueuse. On pouvait s’attendre à ce qu’il contre tout ce qui bouge mais est-ce qu’à un niveau professionnel, pouvait-il défendre sur des joueurs plus petits comme en NCAA ? Il l’a prouvé cette nuit. Trae Young ne dira pas le contraire, lui qui sur une possession, a déjoué et a sans doute été surpris par le rookie. Son coach est ravi de sa contribution :

« Tant qu’Evan continuera à faire des les bonnes actions, nous continuions à lui donner le ballon », a déclaré l’entraîneur des Cavaliers, JB Bickerstaff. « Il a ce visage impassible, mais ses skills sont diverses et polyvalentes. Evan a gagné notre confiance en raison de la rapidité avec laquelle il a compris les choses. »

Cade Cunningham ? Jalen Green ? La hype du ROY ne doit pas oublier qu’un certain grand de Cleveland est prêt à choper le trophée s’il continue ainsi.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités