... ...
...
Marcus Morris pas tendre avec son équipe : « Et quand je nous regarde, je vois une bande d’individualités » – The Daily Dunk
Connect with us

News

Marcus Morris pas tendre avec son équipe : « Et quand je nous regarde, je vois une bande d’individualités »

Source photo : CBS Sports

La saison de Boston est étrange. Les hommes de Brad Stevens ont tout d’abord perdu des matchs, en gâchant des avances, puis se sont repris en faisant une série. On pensait alors que les C’s étaient enfin partis mais les hommes verts sont retombés dans leurs travers après deux défaites. Deux fois contre les équipes de Los Angeles.

Les Celtics sont une nouvelle fois dans le dur. Après une défaite au TD Garden contre les Lakers, après avoir menés de 18 points, on pensait que les hommes de Brad Stevens allaient réagir avec la réception de l’autre équipe de Los Angeles, les Clippers. C’est ce qu’ils ont fait étant donné qu’ils ont compté jusqu’à 28 points d’avance…sauf que suite à la blessure de Kyrie Irving, les C’s se sont écrasés et ont gâché cette avance.

Ce n’est pas la première fois que les Celtics gâchent une avance à la maison, et d’ailleurs, les fans des Celtics ont hué les joueurs à la fin du match. Alors Marcus Morris en a marre et tire la sonnette d’alarme. L’ailier pense que le groupe n’est pas uni et lorsqu’il compare les autres équipes avec les Boston Celtics, son constat est terrible.

Je regarde les autres équipes autour de la ligue et les gars sont debout sur le banc…ils profitent de tout, et ils jouent ensemble et ils jouent pour gagner. Et quand je nous regarde, je vois une bande d’individualités…Nous allons perdre des matchs mais nous avons pas les attitudes, nous ne sommes pas durs, et nous ne prenons pas de plaisir. C’est une longue saison.

Ça s’est fait. On espère pour les Celtics que le message est passé car sinon l’avantage du terrain sera compliqué à avoir…au premier tour…alors imaginez au second. Et lorsqu’on sait à quel point, les Celtics s’appuient sur le public, sur l’énergie du TD Garden, il sera compliqué d’aller chercher les finales. D’autant que sur les dernières campagnes de playoffs, les C’s ne sont pas vraiment efficaces à l’extérieur.

Certes la moitié de la saison est passée, mais il reste du temps, et il n’y a pas forcément de quoi s’inquiéter sachant que les hommes de Brad Stevens sont connus pour être présents dans les grands match, surtout que le talent est là. Maintenant, il faut que le coach de Boston appelle Didier Deschamps…pour la cohésion du groupe. 

Les Celtics ne répondent pas du tout aux attentes du début de saison, du moins, sur les résultats de la saison régulière. De nombreux matchs perdus suite à une avance gâchée, des jeunes joueurs dans le dur, des leaders qui ne répondent pas forcément présents, encoure un coup de gueule…la saison de Boston est très très bizarre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News