*
Connect with us

Actualités

Main fracturée pour Mitchell Robinson, six semaines de tristesse pour les Knicks

Source photo : Empire Sports Media

Lorsque tout va bien aux Knicks, c’est qu’il y a quelque chose qui se cache. Et pour le coup, Mitchell Robinson est éloigné des parquets pendant plus d’un mois. Une mauvaise nouvelle pour New York, qui a néanmoins, les moyens de se relever de cette épreuve. 

Blessé lors de la victoire face aux Wizards, Mitchell Robinson est contraint à l’opération pour sa fracture de la main droite. L’opération se fera au cour de la semaine prochaine, et ensuite, le pivot des Knicks devra patienter entre quatre et six semaines, pour retrouver les terrains. Un temps d’absence dépendra évidemment de sa rééducation. C’est un gros coup dur pour New-York car Mitchell Robinson était un élément essentiel à la réussite des Knicks. Plus de 8 points, 8 rebonds, et 1.5 contre par match pour l’intérieur cette saison. Mais au delà des statistiques, sa capacité à apporter de l’énergie était assez folle…et ses fautes stupides étaient moins récurrentes dernièrement. 

Dans la première rencontre, sans Mitchell Robinson, Tom Thibodeau a titularisé Nerlens Noel. Le pivot a eu le droit à 32 minutes, et comme son profil est globalement dans le même registre que Mitchell Robinson, ça ne change pas grand chose dans le jeu des Knicks. Taj Gibson sera son back-up principal alors que Julius Randle et Obi Toppin auront également des minutes au poste 5. Privés de Mitchell Robinson jusqu’au All-Star Game, et surement plus de temps, les Knicks vont devoir s’accrocher afin de rester dans le bon wagon. Il reste neuf rencontres (dont six à domicile) avant la coupure liée au match des étoiles, et à priori, toutes ces parties sont à la portée des coéquipiers de Julius Randle.

Les Knicks perdent Mitchell Robinson pour six semaines, mais pour l’instant, ça continue à gagner. La rotation à l’intérieur est assez profonde, avec Nerlens Noel et Taj Gibson qui pourraient « masquer » l’apport du pivot titulaire des Knicks. 

La décla de la nuit : Damian Lillard préfère perdre que de jouer dans une superteam

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités