*
Connect with us

Actualités

Lonzo Ball continue de faire du Lonzo Ball : pas de stats du turfu, facilitateur de jeu, impact formidable, les Pels à deux doigts des PO…

Source photo : NESN.com

Le début de saison de Lonzo Ball fut très compliqué entre ses petites blessures, le temps de s’adapter à Jrue Holiday, l’instabilité du cinq majeur d’Alvin Gentry. Et depuis Noel, le meneur a trouvé son rythme de croisière. Et depuis Noel, les Pelicans ont trouvé leur rythme de croisière.  

Si Zion Williamson et Brandon Ingram ont été les grands artisans de la victoire des Pelicans, Lonzo Ball a aussi un livré un gros match comme à son habitude en étant complet. Seulement six points donc ça ne se remarque pas forcement, cependant, le meneur les a accompagné de 12 passes, 6 rebonds, 4 interceptions et 2 contres. Un Draymond Green au poste de meneur. 

Il ne faut pas compter sur le Big Baller pour dire du bien de lui. Au contraire, ce sont ses coéquipiers qui en parlent le mieux, à commencer par Brandon Ingram, qui le connait parfaitement. Lonzo Ball le faisait déjà à Los Angeles, il le fait à New Orléans et il continuera de le faire dans le futur. Il a un toujours un temps d’avance sur les autres d’après l’ailier

Ça passe parfois inaperçu parce qu’il le fait chaque soir, il est toujours entrain d’anticiper la passe, il est toujours dans le bon spot et sa défense sur le ballon est très, très bonne. C’est quelque chose qu’il fait tous les soirs et c’est ce que nous attendons de lui. 

Autre chose très appréciée chez Lonzo Ball, c’est qu’il met du rythme en permanence. La preuve avec la relation Zo-Zion. Le meneur trouve souvent son intérieur rookie dans la raquette via des passes qui traversent tout le terrain. Cela fait des points gratuits pour les Pelicans, et Alvin Gentry a trouvé qu’il avait fait le boulot d’un meneur. 

J’ai trouvé qu’il avait fait ce que nous aimerions voir en tant que meneur de jeu. Il a contrôlé le match, le rythme du match…il a imposé ses choses. Il a fait du grand boulot avec ça et comme vous l’avez dit, il a fait du bon boulot pour trouver les joueurs. 

Et les Pelicans ne sont plus qu’à deux victoires des Grizzlies, malgré les 13 défaites consécutives subies plus tôt dans la saison. Oui, la franchise à un rookie plutôt dominant, oui la franchise à un All-Star mais si la franchise est mieux depuis Noel, c’est que ça correspond aussi avec le retour en forme, en bonne santé de Lonzo Ball. 

A la Nouvelle-Orléans, on parle beaucoup de l’All-Star Brandon Ingram, du rookie dominant Zion Williamson pour des raisons totalement justifiées, mais on parle bien trop peu de Lonzo Ball pour des raisons non justifiées. Le meneur a un impact monstrueux, dans l’ombre, un profil non scoreur, ce qui devient de plus en plus rare en NBA.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités