*
Connect with us

Actualités

Lonzo Ball à la dernière seconde pour la victoire : un stop digne des plus grands rim protectors

C’était le 1er match de la soirée : Indiana vs New Orleans. Si Brandon Ingram a été vital pour arracher la victoire grâce à un super shoot dans la dernière minute, c’est véritablement Lonzo Ball qui délivre les siens à la dernière seconde grâce à une superbe défense sur Myles Turner.

Lonzo Ball a été bon au shoot cette nuit mais encore une fois, il semble être mal utilisé en attaque. Le meneur de jeu n’a jamais été aussi peu productif à la passe. 3 cette nuit et 4.6 de moyenne cette saison. Non pas qu’on veuille le voir balancer des briques mais s’il doit être bon en attaque, Lonzo Ball doit balancer au shoot. Il n’a malheureusement pas le choix dans le système de Van Gundy. S’il ne shoote pas avec adresse, son apport reste maigre. Heureusement pour lui, il a mis dedans cette nuit : 20 points à 7/13 au shoot, 5/9 à 3 points, 1/2 aux lancers, 9 rebonds et 3 passes. Il est d’ailleurs très en forme en ce moment avec un peu plus de 19 points par match sur les 4 derniers matchs (3 victoires). Ironiquement, c’est bien en défense qui fera la différence cette nuit. Myles Turner pense avoir fait le plus dur mais Lonzo Ball protège le cercle en gardant les mains en l’air et mettant son corps en opposition.

La Nouvelle Orleans mérite sa victoire mais s’est faite peur inutilement. Incapable du tuer le match pour la 28ème fois de l’année, la franchise a vu la seconde unit des Pacers revenir comme des enfants enragés et ça a presque payé. Il y avait tout de même 18 points d’écart en fin de 3ème quart-temps. Finalement, la défense de Lonzo Ball et un shoot hyper compliqué de Brandon Ingram auront permis de faire la différence. Ce dernier aura été très bon : 30 points à 12/21 au shoot, 3/6 à 3 points, 6 rebonds et 7 passes. Zion Williamson en a profité pour devenir le 2ème joueur le plus rapide à atteindre les 1000 points en carrière. Pendant ce temps, le pauvre Sabonis n’a même pas vu le dernier quart-temps avec son vilain 3/13 au shoot. Holiday terminera à 22 points et Jeremy Lamb à 17 points.

Si Indiana veut la victoire la prochaine fois, il faudra se mettre au diapason bien avant. En attendant de retrouver un Lonzo Ball conquérant à la passe, il se fait remarquer par son shoot et sa défense. Tant que les victoires tombent, on va dire que c’est l’essentiel !

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Nikola Vucevic sort le match de sa vie et prépare sa campagne pour le All-Star Game : 43 points à 17/29 au shoot, 19 rebonds et 4 passes

  2. Pingback: Ice in his veins comme à la belle époque : D'Angelo Russell envoie le game winner de la nuit !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités